TERRORISME: Un important chef terroriste d’Aqmi arrêté à Chorfa

Lesoir; le Mardi 18 Decembre 2012
2

Avant-hier, aux environs de 14 h, un individu qui était attablé dans un restaurant situé au carrefour Est de la commune de Chorfa, à 50 km à l’est de Bouira sur la RN15, a été interpellé par des hommes armés en tenue civile. Selon des sources sûres, l’individu en question serait un chef terroriste appartenant à l’organisation terroriste Aqmi (Al Qaïda au Maghreb islamique), qui serait chargé de la liaison et de la coordination entre la Kabylie et le sud du pays, les deux principales régions où active cette organisation d’Abdelmalek Droudkel.
D’après nos sources, les individus qui avaient procédé à l’arrestation de ce terroriste appartiennent à l’unité spéciale de la lutte antiterroriste. Ils l'auraient pris en filature depuis la wilaya de Béjaïa. Aucune autre information n’a filtré sur cette opération qui porte un coup dur à l’organisation terroriste de Droudkel, et les rares détails que nous avons pu recueillir sur place, hier, évoquent une arrestation qui s’est faite sans résistance de la part de ce terroriste qui était bien habillé et ne portait pas de barbe, probablement pour passer inaperçu. Par ailleurs, et pendant que cette opération coup-de-poing avait lieu dans la commune de Chorfa et tandis que ce terroriste était acheminé vers une destination inconnue, la lutte antiterroriste bat son plein dans la wilaya. Et les actions terroristes également, malheureusement, puisque, la veille de cette arrestation, un attentat à la bombe ayant ciblé un train de marchandises a eu lieu à l’entrée Est de la ville de Bouira, dans la localité d’Oued Dhous. Dans la nuit de samedi à dimanche, aux environs de 23 h, le train de marchandises venant de Constantine a été la cible d’une bombe actionnée à distance, au niveau du pont d’Oued Dhous. Fort heureusement, l’explosion a eu lieu juste après le passage du train, échappant ainsi à un déraillement qui aurait été fatal pour le mécanicien et son adjoint. Pour ce qui concerne la lutte antiterroriste, celle-ci se poursuit sans relâche et les éléments de l’ANP, qui avaient effectué d’intenses bombardements dans la région de Chréa au sud d’El-Adjiba et où un groupe terroriste appartenant à Aqmi aurait été cerné, poursuivent l’opération de ratissage des lieux. Cependant et comme partout où les éléments de l’ANP activent, l’avancée se fait lentement sur ces terrains minés par les terroristes. Cela étant dit, au moment où les militaires effectuaient l’opération de ratissage dans la région de Tamellahth, comprise entre El- Adjiba, Ahnif et Ouled Rached, des citoyens ont signalé un groupe terroriste du côté de Hammam Ksana, au sud d’El-Hachimia, à 30 km au sud de Bouira, mais sur le prolongement de la forêt de Tamellahth. Le groupe terroriste composé selon nos sources, de cinq éléments, serait une faction du groupe de Tamellahth qui se serait scindé en plusieurs petits groupuscules afin de pouvoir échapper à l’étau qui se resserrait sur lui depuis jeudi dernier. Rappelons que l’apparition du groupe terroriste dans la région de M’chedallah a coïncidé avec l’opération de démantèlement des détachements des gardes communaux dans plusieurs villages de la wilaya. Des démantèlements qui ont été suivis par des actions de protestation des villageois qui se voyaient livrés aux terroristes poings et pieds liés. Moins de deux semaines après ces démantèlements, le groupe terroriste auteur des faux barrages a fait son apparition. Multipliant les faux barrages sur les routes communales et autres chemins de wilaya, ces terroristes, qui ne cachaient plus leur appartenance à l’organisation d’Abdelmalek Droudkel, l’AQMI, ont semé de nouveau la psychose au sein de ces populations qui se voyaient revenues dans les années 1990. Un remake de l’histoire qu’ils croyaient enterrée à jamais.
H. M.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): H. M.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..