TIPASA: Engouement pour l’investissement en Algérie

Lesoir; le Samedi 28 Novembre 2015
2

La salle de conférences de la bibliothèque centrale
de Tipasa a abrité récemment une journée de vulgarisation et
d’explication animée par M. Benabès, le directeur général de la
Financière algéro-européenne de participation (Finalep).
Lors de l’exposé dédié aux investisseurs locaux, le conférencier a
expliqué les missions de la Finalep «qui intervient dans le cadre de
prises de participations, à travers différentes formes de capital
investissement, notamment le capital-risque lors de la phase de
création, le capital développement ou de restructuration, le capital
transmission et, enfin, le rachat de participations détenues par un
autre capital investisseur».
M. Boulardjem, l’autre dirigeant de la Finalep a tenu, lors de son
exposé à expliquer à l’assistance, certaines préoccupations des
investisseurs, en affirmant que «tout promoteur désirant investir dans
la sphère de production de biens et de services, quel que soit le
secteur d’activité économique, est éligible au dispositif, à la
condition de satisfaire aux critères d’éligibilité», affirme l’orateur
qui ajoute que «le niveau maximum d’intervention de la Finalep par
entreprise est de 49% du capital social de son capital dont la limite de
5% du montant du fonds d’investissement soit un montant maximal de
cinquante millions de dinars, sachant que le montant minimal de
l’intervention est limité à 5 millions de dinars».
Les conférenciers ont, par ailleurs, précisé que la Financière algéro-européenne
de participation (Finalep) est une société mixte algéro-européenne
spécialisée dans le capital investissement en vue de financer des
partenariats algéro-européens. Elle a été créée en 1991 à l'initiative
de deux banques publiques algériennes la BDL et le CPA, ainsi que
l'Agence française de développement (AFD) et la Banque européenne
d'investissement (BEI) pour promouvoir le capital investissement. Cette
entreprise a reçu des pouvoirs publics, la mission de contribuer au
financement des PME au terme d’une convention entre le ministère des
Finances et les sociétés de capital investissement. Dans ce cadre, la
Finalep a été chargée de financer les PME de plusieurs wilayas à
l’instar de Tipasa, Sétif, Skikda, Jijel, Sidi-Bel-Abbès et El-Bayadh.
Lors des débats, des investisseurs ont évoqué d’autres créneaux, portant
notamment sur l’acquisition de brevets américains et étrangers dans le
cadre de l’innovation technologique.
Tandis que d’autres promoteurs ont souligné pour leur part les limites
de la participation imposée à hauteur de cinq millions de dinars et ont
demandé la recherche des autres possibilités de contribuer aux montages
financiers par le biais des fonds d’investissements.
Houari Larbi

Categorie(s): actualités

Auteur(s): Houari Larbi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..