UN SÉISME D’UNE MAGNITUDE 5,1 SECOUE BÉJAÏA: Neuf blessés, plusieurs maisons fissurées et panique de la population

Lesoir; le Samedi 1 Decembre 2012
2

La partie Est de la wilaya de Béjaïa a été ébranlée par un séisme d’une magnitude 5,1 sur l’échelle ouverte de Richter dans la nuit de mercredi à jeudi.
La secousse s’est produite à 0h 15 mn à 9 km au nord-est des côtes de
Béjaïa, selon le Centre de recherche en astronomie astrophysique et
géophysique (Crag). Le bilan de ce tremblement de terre fait état de
neuf personnes légèrement blessées et de sérieuses fissures dans de
nombreuses vieilles bâtisses, notamment celles situées dans la
hauteville de Béjaïa, rapporte la Protection civile. Les blessés ont été
évacués au CHU Khelil-Amrane par les éléments de la Protection civile
dans un état de choc, précise notre source. Dans la journée d’hier,
seule une personne qui se trouvait dans un cybercafé au moment de la
secousse demeure à l’hôpital pour cause de fracture à la jambe
contractée dans sa fuite précipitée. Une violente réplique d’une
magnitude 4,5 sur la même échelle de Richter a été ressentie à 0h 50 mn
dans la même région. La première secousse a provoqué une panique
indescriptible parmi la population béjaouie. Des milliers de familles
ont déserté leurs domiciles pour s’installer dans la rue bravant le
froid et le temps pluvieux qui a sévi durant cette nuit. La psychose a
atteint son paroxysme chez de nombreuses familles qui n’ont regagné
leurs habitations qu’au levé du jour par crainte d’autres secousses. Le
wali s’est rendu dans plusieurs quartiers de la ville pour rassurer et
s’enquérir de la situation des familles habitant le vieux bâti, datant
de l’ère coloniale dans certains quartiers de la haute-ville. Une
cellule de crise a été aussitôt installée dans la nuit de jeudi par le
wali, selon la cellule de communication. Par ailleurs, selon la chargée
de la communication de la Wilaya, une commission du CTC est attendue
pour aujourd’hui à Béjaïa afin de procéder à l’expertise et au
classement des habitations touchées par le séisme pour permettre ensuite
aux autorités de prendre en charge les sinistrés.
La ministre de la Solidarité nationale et de la Famille au chevet des
sinistrés
Dans la journée de jeudi, la ministre de la Solidarité nationale et de
la Famille, Souad Bendjaballah, a rendu visite aux blessés à l’hôpital
Khelil-Amrane avant de se rendre dans les quartiers Amimoun, les
Bâtiments, Houma Karamane, la rue du Vieillard et la cité Mangin dans la
vieille ville, porteuse d’un message de solidarité du gouvernement et du
président de la République. Accompagné du wali de Béjaïa, Ahmed Hamou
Touhami, la ministre de la Solidarité nationale et de la Famille a
visité certaines des habitations gravement fissurées lors ce séisme.
Souad Bendjaballah a réitéré l’engagement du gouvernement à prendre les
«dispositions nécessaires pour venir en aide aux personnes touchées et
leur dire que l’Etat algérien est avec vous», a-t-elle déclaré dans un
point de presse. Interrogée par le Soir d’Algérie sur les déclarations
de certains habitants au niveau de plateau Amimoun affirmant que des
rapports établis par le CTC en 2007 exigeaient «l’évacuation des ces
vieilles maisons qui présentent de sérieux risques d’effondrement », la
ministre s’est contentée de répondre «qu’elle n’est pas technicienne et
de ce fait elle n’est pas habilitée à se prononcer». «Les autorités et
les services concernés sont chargés de faire un inventaire des dégâts
occasionnés par le séisme. Les choses sont prises en main par le wali.
Le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur suivent les opérations
étape par étape», a-t-elle souligné. Il convient de signaler qu’au
niveau de la rue du Vieillard, des sinistrés n’ont pas manqué de
déverser toute leur colère au passage du cortège ministériel sous les
cris d’«Etat voyou et criminel». «Nos maisons menacent ruine depuis
plusieurs années mais personne ne s’est préoccupé de notre sort pour
prendre en charge nos doléances. Aujourd’hui, ils viennent se faire de
la publicité», fulminait un sinistré.
A. K.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): A. K.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..