UNIVERSITE M’HAMED-BOUGARA: Une plateforme scientifique maghrébine fonctionnelle

Lesoir; le Samedi 28 Novembre 2015
2

La bibliothèque centrale de l’université M’hamed-Bougara
de Boumerdès (BC/UMBB) a organisé, la semaine écoulée, une journée de
sensibilisation en direction des établissements universitaires du centre
du pays en vue de les encourager à intégrer la plateforme scientifique
maghrébine intitulée ISTeMAG (informations scientifiques et techniques
électroniques pour le Maghreb).
«C’est un projet qui vise à valoriser la recherche scientifique dans les
trois pays maghrébins», estime Fateh Bouzaouia, conservateur de la BC/UMBB.
«C’est un grand projet que nous avons le plaisir de piloter» dira de son
côté Ouiza Cherifi, rectrice de l’UMBB. Ce projet dénommé ISTeMAG
qu’accompagnent des universités belges et roumaines et qui regroupe
plusieurs universités dans les pays maghrébins (Algérie, Maroc,
Tunisie), est mis en chantier en 2011 dans le cadre du programme Tempus.
Le programme Tempus est, rappelons-le, un système de coopération
scientifique que finance l’Union européenne UE pour les pays en voie de
développement notamment ceux situés dans la région Mena. L’ISTeMAG, qui
est opérationnel depuis quelques mois, nous confirme Bouzaouia, est en
quelque sorte un petit Internet pour les scientifiques maghrébins. Il
est piloté par les universités de Boumerdès, Batna, Tlemcen, le Cerist
ainsi que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
scientifique dont les chercheurs ont commencé à verser des documents
(thèses de doctorat, livres d’enseignants, communications scientifiques
et articles scientifiques).
A ce propos, Bouzaouia dira que les universités de Boumerdès, Batna et
Tlemcen ont déposé respectivement 3 800, 1 500 et 5 000 documents
scientifiques. Justement cette journée a été organisée dans le but de
faire adhérer à ce projet les établissements universitaires du Centre du
pays. Batna et Tlemcen se chargeront des universités de l’est et de
l’ouest du pays. «Cette plateforme d’archives scientifiques ouvertes a
pour vocation de promouvoir la recherche scientifique. Elle est ouverte
et accessible à tous», dira Bouzaouia.
A. L.

Categorie(s): régions

Auteur(s): A. L.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..