USM HARRACH: Laïb ne recrutera pas

Lesoir; le Mercredi 5 Decembre 2012
2

Le président de l'USM Harrach, Mohamed Laïb, a affirmé qu'il ne comptait pas recruter lors du prochain mercato d'hiver, «hormis un ou deux joueurs des jeunes catégories».
«Je suis entièrement satisfait de l'effectif actuel qui est en train de réaliser un bon parcours, en témoigne la première place que nous occupons au classement. Je n'envisage pas d'engager de nouveaux joueurs, à l'exception d'un ou deux, issus des jeunes, qui pourraient nous rejoindre», a déclaré le premier responsable du club banlieusard. L'USMH, véritable révélation cette saison, partage la première place au classement de la Ligue 1 avec l'ES Sétif, en comptabilisant 27 points. «Je ne veux pas recruter pour recruter seulement, à El Harrach, nous avons une politique que nous devons respecter », a-t-il précisé. Appelé à évoquer l'excellent parcours de son équipe, à deux journées de la fin de la phase aller, Laïb s'est dit «plus que satisfait», refusant tout de même de verser dans un optimisme béat. «Nous devons rester réalistes devant ce que nous vivons cette saison. Je suis bien évidemment satisfait du parcours de mon équipe, qui a pu montrer qu'elle a du potentiel, mais j'estime que le reste du parcours s'annonce difficile, notamment à la phase retour, où il y aura des calculs, que se soit dans le haut ou le bas du tableau», a souligné Laïb. Le président du club harrachi a révélé que le seul souci qui le préoccupe est lié à l'aspect financier. «L'argent est mon seul souci. Chaque journée, je me rends compte de la nécessité de trouver des ressources financières, car en gagnant souvent, les joueurs deviennent exigeants, et c'est dans leur droit.» Enfin, Mohamed Laïb a regretté la suspension de son entraîneur, Boualem Charef, qui avait écopé, rappelle-t-on, de six mois d'interdiction de banc. «Je souhaite que cette suspensions soit revue à la baisse, j'espère que les responsables de la FAF se montreront compréhensifs. En dépit de cette situation, Charef est en train de réaliser son travail le plus normalement du monde, sauf qu'il est interdit de rester sur le banc le jour du match. Ses collaborateurs dans le staff technique sont le véritable relais entre lui et les joueurs», a-t-il conclu.

Categorie(s): sports

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..