World Trade Center Algeria à propos de la contrefaçon :: «C’est la faute aux consommateurs»

Lesoir; le Jeudi 7 Novembre 2013
2

Pour Hocine Saïbi, conseiller auprès du World Trade Center Algeria,
c’est surtout la faute aux consommateurs si la contrefaçon a pris des
proportions démesurées en Algérie.
En prévision du colloque sur la contrefaçon qu’organise le World Trade
Center Algeria, entre le 25 et le 26 novembre 2013, à l’hôtel Mercure, à
Alger, un point de presse a été organisé hier, pour rendre publics les
grands axes de cette rencontre.
Hocine Saïbi, qui a d’emblée tiré la sonnette d’alarme sur le phénomène
de la contrefaçon lequel selon lui, touche aujourd’hui, l’ensemble des
secteurs en Algérie, à l’exception de celui du médicament, estime que la
plus grande part de responsabilité revient aux consommateurs.
L’équation semble si simple aux yeux du conférencier à tel point qu’il
décharge les importateurs et les institutions chargées de contrôler les
marchandises qui franchissent les frontières du pays, de toute
responsabilité, soutenant que seul le consommateur est fautif du moment
qu’il débourse son argent pour un produit contrefait. «Aujourd’hui, il y
a un cadre juridique et des moyens de contrôle en Algérie qui permettent
de faire face à la contrefaçon, pour peu que les consommateurs prennent
conscience des répercussions néfastes que peuvent avoir sur leur santé
et sécurité ces mêmes produits contrefaits dont le prix dérisoire les
fait courir», a-t-il conclu.
M. M.

Categorie(s): actualités

Auteur(s): M. M.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..