Yacine Bezzaz (Attaquant du MCO) :: «Contre l’ASMO, on visera les trois points»

Lesoir; le Jeudi 4 Decembre 2014
2

Yacine Bezzaz, l’ex-international, semble revivre une
seconde jeunesse depuis qu’il a intégré les rangs du MCO en début de
saison. Son pied gauche fait toujours des merveilles et son
professionnalisme et sa simplicité lui ont attiré la sympathie des
supporters du club d’El-Hamri. Avant le chaud derby contre le voisin
asemiste, il nous révèle les ambitions de son club.

Le Soir d’Algérie : Après des débuts difficiles, le MCO est remonté en
enchaînant de bons résultats. Quelle a été la recette de ce renouveau ?
Yacine Bezzaz : C’est un tout. Il y a eu d’abord l’arrivée de
Cavalli qui a su créer ce fameux déclic. Ensuite, il faut dire que cette
saison, les dirigeants, en particulier le président du club, sont très
présents. Enfin, je pense que nous avons un bon groupe.

Maintenant que le MCO est à trois points des leaders, est-ce que les
objectifs ont été revus à la hausse ?
Avec ce groupe, on peut aller loin. Maintenant, l’objectif est
d’assurer le maintien le plus vite possible, contrairement aux saisons
précédentes au cours desquelles le MCO se sauvait lors des dernières
journées. Ensuite, on verra, si on continue sur cette lancée de bons
résultats, l’appétit viendra en mangeant.

Votre prochain match, ce sera contre l’ASMO dans un derby très attendu.
Oui, et cela fait longtemps que ce chaud derby n’a pas eu lieu vu
que l’ASMO a longtemps végété en deuxième division.

Et c’est votre premier derby ?
A Oran oui, mais j’ai déjà vécu un derby à l’est contre le MOC et un
autre avec l’USMA face au MCA.

Quelle est la particularité d’un derby ?
Un derby est toujours un match très spécial parce qu’il oppose deux
clubs d’une même ville et qu’il y a une forte rivalité entre des joueurs
qui se connaissent bien et qui sont souvent de bons amis dans la vie de
tous les jours. Et puis, dans une telle rencontre, il n’y a pas pas de
favoris, c’est toujours indécis.

Et il y a toujours une forte pression ?
Certainement, en tous cas, une pression plus forte que d’habitude de
la part des supporters.
L’ASMO est classée à la onzième place à quatre points du MCO. En cas de
victoire, elle revient à un point.
Nous, on visera les trois points de la victoire tout simplement.
Maintenant, il est vrai que si l’ASMO gagne, elle reviendra à un point,
mais d’une manière générale, ce championnat est très équilibré avec un
écart plutôt réduit entre les clubs. Et avec la victoire à trois points,
tout est possible.

Par rapport aux derbys de l’Est ou du Centre, avez-vous ressenti une
différence dans l’ambiance avant la rencontre ?
Oran est une ville joyeuse, et comme cela fait longtemps qu’un tel
derby n’a pas eu lieu, l’ambiance est plus forte qu’ailleurs. C’est un
engouement particulier de la part de supporters et j’espère tout
simplement que ce sera un match spectaculaire de haut niveau.

Le CSC, votre ancien club de votre ville d’origine, est co-leader. Un
commentaire ?
Cela me fait plaisir de voir le CSC à cette place. Je ne vous le cache
pas, je suis le premier supporter de cette équipe et j’espère qu’elle
conservera cette place jusqu’au bout pour, enfin, remporter le titre de
champion d’Algérie.

Un titre qui fuit le CSC …
C’est vrai, mais il ne faut pas perdre espoir. Peut-être qu’avec
l’arrivée de Belhout à la barre technique, le CSC pourra tenir le bon
bout.
Propos recueillis par Hassan Boukacem

Categorie(s): sports

Auteur(s): lesoir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..