25 terroristes éliminés à Bouira, L’identification des cadavres en cours

Liberte; le Samedi 23 Mai 2015
3

L’opération de lutte antiterroriste, engagée dans la région de Ferkioua, dans la commune de Boukram, à 17 kilomètres de la ville de Lakhdaria, dans la wilaya de Bouira, a pris fin jeudi. Elle s’est soldée par l’élimination de 25 terroristes et la récupération d’un important arsenal de guerre (onze kalachnikovs, un fusil-mitrailleur de type FM-PK, huit simonovs, un fusil à lunette, un fusil à pompe, un fusil lance-grenades, un fusil de chasse à canon scié, un pistolet automatique, une importante quantité de munitions, des grenades, des postes radio, des téléphone portables et des jumelles). Les cadavres des 25 terroristes abattus ont été acheminés vers les morgues des hôpitaux de la wilaya de Bouira (Bouira, Aïn Bessem et Lakhdaria). Leur identification est en cours.
Selon nos sources, un des terroristes éliminés a été identifié comme étant le nouveau chef de la phalange Djound al-Khalifa qui se réclame de Daech, un dénommé Bachir Khazra, dit Aboud Abdallah El-Assimi, âgé de 41 ans et originaire de La Casbah.
Il avait succédé à Abdelmalek Gouri, alias Abou Selmane, abattu par l’ANP aux Issers. L’identification a été faite par les membres de sa famille qui se sont déplacés à Bouira.
Ces derniers ont attesté qu’il s’agissait bien de leur fils. Mais cette identification a besoin d’être confortée par l’analyse ADN. Deux autres membres du groupe ont été identifiés par leur famille.
Il s’agit des deux frères Badaoui, Mohamed, dit Haydra, et Saïd, dit Aboud El-Walid, originaires de Tablat dans la wilaya de Médéa. Selon une source sécuritaire, certains parents de terroristes se sont présentés et ont prétendu avoir reconnu leurs enfants, mais il s’est avéré, après vérification, que ces personnes ne figuraient pas sur la liste des recherchés. Il est à rappeler que l’opération de renseignement avait débuté depuis plusieurs mois. Après l’enlèvement et la décapitation de l’alpiniste français Hervé Gourdel, le groupe terroriste éliminé à Ferkioua était en conclave pour préparer des opérations militaires de grande envergure, entre autres l’attaque de la caserne militaire située non loin de Ferkioua ainsi la perpétration d’actes terroristes contre les services de sécurité lors des veillées du Ramadhan à travers les grandes villes du nord du pays, a précisé notre source. Ce travail minutieux est à mettre à l’actif des jeunes officiers promus à la tête du renseignement dans la wilaya de Bouira. Selon nos sources, la préparation technique et logistique de l’opération de Ferkioua a pris près d’un mois.
C’est ce qui explique sa grande réussite. Pour les besoins
de cette opération, plus de 3 000 soldats de l’ANP ont été mobilisés ainsi que d’importants moyens matériels d’infanterie pour l’ouverture des pistes ainsi que du matériel de vision nocturne pour mener des assauts la nuit.

A. D

Categorie(s): actualité

Auteur(s): A.Debbache

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..