Abdelhamid Temmar anime une conférence-débat à Constantine, La transition de l’économie émergente au menu

Liberte; le Lundi 12 Decembre 2011
3

M. Abdelhamid Temmar, ministre de la Prospection et des Statistiques, a effectué hier une visite de travail à Constantine dans le cadre de la commémoration des manifestations du 11 Décembre 1960 pour l’Indépendance de l’Algérie. Profitant de la présence du ministre dans l’antique Cirta, la faculté de sciences économiques et des sciences de gestion de l’université de Constantine a organisé une conférence-débat dans l’amphithéâtre des 500 places du campus Tidjani-Heddam à laquelle ont été conviés les enseignants, les doctorants, les postgradués, les étudiants en mastère 2 des facultés d’économie, des sciences politiques et des sciences de la communication et les organes de presse. Le thème portera sur “La transition de l’économie émergente : références théoriques, stratégies et politiques”, titre du dernier ouvrage du conférencier qui résume quasiment la carrière du professeur-chercheur. Dans son allocution, M. Temmar reconnaîtra que son travail a été entamé au cours des années 1980 du temps où il a été membre des Nations unies et négociateur auprès des États candidats aux restructurations de leur économie. Selon le conférencier, ce travail est le fruit de sa participation à des conférences-débats et des séminaires internationaux ainsi que d’une longue recherche effectuée par toute une équipe qu’il n’omet pas de citer. Cet ouvrage est subdivisé en trois grandes parties : la partie introductive dans laquelle l’auteur reprend toutes les références historiques et conceptuelles en rapport avec le thème de l’émergence économique. L’orateur reconnaîtra devant l’assistance que son ouvrage est une référence en matière de théorie économique puisqu’il résume et fait l’historique de tous les débats passés et en cours sur le thème. D’autant plus que le travail est l’œuvre de quelqu’un qui cumule les postes de professeur-chercheur et de ministre ayant occupé plusieurs postes stratégiques en matière de réformes en Algérie. M. Temmar abordera la seconde partie qui traitera des stratégies et politiques de transformation. L’objectif est de mettre en évidence la différence entre une économie indépendante et une économie endogène, cette dernière est définie comme étant une économie qui a les moyens de se reproduire sans l’assistance externe y compris l’assistance de l’État. Le système économique est alors, selon le professeur-ministre, représenté par le système bancaire, le marché financier et l’organisation du marché des biens. L’ouvrage s’achèvera par la politique de relance qui consiste en la mobilisation et la gestion des investissements directs étrangers, en la mise en place d’une politique et de programmes de mise a niveau des PME et entreprises publiques et au développement des capacités d’innovation et TIC. Cela doit être encadré par des politiques de support qui consistent en la mise à niveau des administrations économiques de l’État, la mise en place d’un programme de développement de l’expertise et de la formation et le développement des infrastructures économiques nécessaires. Pour clôturer, le conférencier invitera l’assistance à un débat sur les différents axes développés lors de la conférence.Tarache Djamel

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..