Actualité, Message

Liberte; le Mercredi 22 Mars 2006
3

Il faudrait peut-être s’attendre, aujourd’hui, à une déclaration du président de la République sur la question. “Cette situation ne durera pas.” La sentence d’Ahmed Ouyahia est claire. La mise en œuvre de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale ne doit pas être assimilée à un quelconque renoncement de l’État de la lutte contre le terrorisme et encore moins un aveu d’impuissance face à la mouvance islamo-terroriste.Après Yazid Zerhouni, ministre de l’Intérieur, qui avait averti les anciens chefs islamistes élargis que des mesures seront prises contre tous ceux qui ne respecteront pas l’ensemble des dispositions du projet présidentiel, c’est le Chef du gouvernement qui est intervenu, hier, pour signifier que l’État serait ferme si l’agitation islamiste venait à prendre une ampleur beaucoup plus importante. Il faudrait peut-être s’attendre, aujourd’hui, à une déclaration du président de la République sur la question et ce, à l’occasion de la conférence nationale des avocats.En tout cas, plus de quinze jours après le début de la concrétisation de la charte sur le terrain, les positions adoptées par les anciens chefs islamistes libérés ont démontré que la mouvance intégriste, qui avait mis le pays à feu et à sang durant toute une décennie, ne compte pas baisser les bras en si bon chemin d’autant plus qu’aussi bien le FLN que le MSP ont laissé clairement entendre que le président Bouteflika pourrait décider d’autres mesures pour la paix. Un discours qui, effectivement, conforte davantage les espérances du parti dissous de revenir, un jour, sur la scène politique tout comme il alimente les spéculations autour des objectifs inavoués de la charte. Aujourd’hui, les mises au point du Premier ministre ont au moins ce mérite de rassurer l’opinion publique sur les véritables intentions du pouvoir quant au rétablissement de la paix civile. Il reste à savoir si du côté des islamistes, le message sera bien reçu.S. T.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..