AÏN TÉMOUCHENT, La RN95 de tous les dangers

Liberte; le Jeudi 12 Fevrier 2015
123361

Jamais les automobilistes qui empruntent la RN95 ne se sont plaints de l’état de la chaussée comme ils l’ont fait ces tout derniers jours. En effet, la RN95 reliant Aïn Témouchent à Sidi-Bel-Abbès, traversant les localités de Sidi Boumediène et Tessala, représente un véritable danger pour les automobilistes qui l’empruntent en raison des quantités de gravillons qui sont déversés sur la chaussée par des transporteurs de matériaux de construction s’approvisionnant à partir d’une carrière avoisinante. Un état qui perturbe la fluidité de la circulation, en particulier en début et en fin de journée avec le départ et le retour de ceux qui travaillent à Sidi Bel-Abbès et qui font la navette quotidiennement. Les usagers de cette route viennent donc d’interpeller les autorités locales pour tenter de trouver une solution durable à ce problème qui les hante, contraints de rejoindre leur lieu de travail en retard.
L’un d’eux a affirmé qu’à chaque fois il est obligé de s’arrêter pour dégager la chaussée des gravillons. Il n’hésite pas de ce fait à accuser les transporteurs qui ne respectent nullement le poids autorisé pour le transport des matériaux de construction alors que d’autres font fi des mesures de prévention et de sécurité comme l’absence d’une bâche de couverture comme exigé par la réglementation. Il est utile de rappeler que la RN95, qui est considérée comme l’un des principaux axes de la région qui relie la ville de Sidi Bel-Abbès aux  localités de Hammam Bou-Hadjar et Aïn El-Arba est constituée de dangereux virages, alors que le pont qui sépare les deux wilayas limitrophes nécessite une opération de réaménagement comme souhaité par les nombreux automobilistes afin d’éviter toute conséquence fâcheuse.  

 
M. L

Categorie(s): ouest

Auteur(s): LARADJ M

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..