AÏN TÉMOUCHENT, Une plainte qui se termine mal…

Liberte; le Jeudi 12 Mars 2015
123452

La 3e sûreté urbaine de Aïn Témouchent a traité une affaire de faux et usage de faux sur documents officiels à la suite d’une plainte déposée par une mère contre son propre enfant pour mauvais traitement envers ascendant. Une plainte qui tourne mal pour la plaignante à qui on a demandé de présenter le livret de famille pour engager la procédure. Ainsi, à la lecture du document administratif, les policiers se rendent compte qu’il s’agit d’un faux. L’enquête a révélé par la suite que la plaignante s’était remariée après la mort de son premier mari et circulait avec des duplicatas de deux livrets de famille qui ont pu être établis par les services d’état civil d’autres wilayas que celle de AïnTémouchent et que l’agent de l’état civil a pris la responsabilité de légaliser sans demander une déclaration de perte conformément à la réglementation. Présentées devant le procureur de la République, les deux parties ont bénéficié d’une liberté provisoire en attendant la suite de l’enquête.

M. L.

Categorie(s): ouest

Auteur(s): LARADJ M

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..