Algérie Profonde, Bréves de l'Ouest

Liberte; le Jeudi 5 Fevrier 2015
3

Détournement du couffin de Ramadhan à Aïn Toba : Les détails de l’affaire dévoilés par la BRI
Les éléments de la brigade de recherche et d’investigations relevant de la police judiciaire de la sûreté de la wilaya d’Aïn Témouchent viennent de démêler l’écheveau, après un long travail, d’une affaire de détournement de deniers public. Cette affaire implique certains  membres de la commission chargée de l’opération de distribution du couffin de Ramadhan auprès de l’APC de Aïn Toba, dans la wilaya d’Aïn Témouchent. Aussitôt informés d’une telle affaire faisant état de violations et de contradictions qui ont entouré cette opération qui date de l’exercice 2013, les éléments de la BRI n’ont pas tardé à ouvrir une enquête qui a abouti à lever le voile sur cette affaire. En plus de la liste des véritables bénéficiaires qui a été gonflée, les enquêteurs ont dévoilé des noms à répétition des travailleurs communaux, des noms de personnes indument portés sur la liste à travers leurs salaires qui dépassent largement le SMIG, d’autres noms portés sur la liste des bénéficiaires sans l’aval des membres de la commission et enfin la réception des produits alimentaires émanant de la direction de l’action sociale à leur insu. Les parties impliquées dans cette affaire qui va défrayer la chronique dans la wilaya d’Aïn Témouchent ont été présentées devant le procureur de la République près le tribunal d’Aïn Témouchent qui a transmis le dossier au juge d’instruction de la même juridiction.
M. LARADJ

Béchar : Saisie de 168 kg de kif traité à Tabelbala
La brigade territoriale de la Gendarmerie nationale de Tabelballa, daïra située à 400 km au  sud de Béchar, a traité, ces derniers jours, une  affaire de lutte contre les stupéfiants où le dénommé M. M., 37 ans, est  impliqué comme “passeur”. Ce dernier a été intercepté au niveau  de la Hamada de Tabelbala, à bord d'un véhicule de type Hilux, transportant 73,100 kg de  kif  traité, indique le  communiqué  du  groupement  de  la  Gendarmerie  nationale. Les  gendarmes ont par ailleurs procédé à une pération  de ratissage, qui s'est  soldée par la découverte  de  4  autres paquets, contenant 95  kg de kif  traité, que  le  trafiquant  avait soigneusement  dissimulés. Présenté  au parquet d’Abadla, le mis  en cause a été placé en détention préventive sur ordre du magistrat  instructeur.
Rachid R.

Sig (Mascara) : Une association de malfaiteurs démantelée
 Les éléments de la brigade de la police judiciaire exerçant au niveau de la sûreté de daïra de Sig sont parvenus à mettre hors d’état de nuire une dangereuse association de malfaiteurs composée de trois individus qui s’était spécialisée dans le vol des locaux commerciaux dans la ville de Sig. Ils opéraient la nuit après avoir pris le soin de surveiller leurs victimes. L’arrestation des membres de ce réseau a eu lieu ce mardi vers les 1h du matin, lorsque l’attention des forces de police se trouvant en patrouille dans les rues de la ville a été attirée par des individus qui s’étaient cachés derrière un kiosque. Quand les policiers se sont alors dirigés vers eux, ils ont pris la fuite laissant derrière eux l’arme du crime, à savoir une cisaille utilisée pour faire sauter les serrures. Les suspects ont été poursuivis par les policiers qui ont réussi à les neutraliser rapidement. Il s’est avéré alors qu’ils étaient tous des repris de justice. Ils ont été identifiés comme étant B. A., 27 ans, B. D., 26 ans, et O. A. F., 19 ans. Après avoir été soumis à la fouille corporelle, les policiers ont retrouvé en leur possession diverses armes blanches ainsi qu’une lampe torche utilisée dans les vols. Les mis en cause ont été conduits au poste de police pour investigation avant d’être présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Mascara qui les a placés en détention provisoire.
A. Benmechta

Tiaret : Fuite de gaz dans une école à Sougueur
L’école primaire Aït-Mouloud de Sougueur, à Tiaret, a frôlé la catastrophe, mardi dernier, et ce, suite à une fuite de gaz, a-t-on appris du groupement de la gendarmerie. Ainsi, 21 élèves, ayant inhalé le dioxyde de carbone (CO2), ont été évacués par les éléments de la Protection civile vers l’EPH de la ville où ils ont été pris en charge par le service des UMC. Les victimes, heureusement rétablies, ont quitté l’hôpital quelques heures plus tard.
R. SALEM

Categorie(s): ouest

Auteur(s): Correspondants

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..