Algérie Profonde, Bréves de l'Ouest

Liberte; le Lundi 9 Fevrier 2015
3

AïN TEMOUCHENT : 209 toxicomanes ont bénéficié d’un suivi au Cisa
 Le Cisa (Centre intermédiaire de soins en addictologie) de Aïn Témouchent a enregistré 209 toxicomanes en 2014, dont deux femmes parmi les 49 personnes mariées et 156 célibataires qui ont bénéficié d’un suivi. Selon un responsable du centre, cette augmentation du phénomène s’explique par le fait que Aïn Témouchent se trouve à proximité du Maroc d’où provient la drogue, mais aussi en raison de la vulnérabilité du tissu urbain. Le cannabis, les psychotropes, ainsi que les boissons alcoolisées sont les produits les plus utilisés pour la consommation par ces toxicomanes, alors que la polytoxicomanie est la plus répandue. Par ailleurs, le dépistage sérologique a touché 2896 personnes en 2014 contre 3120 en 2013, a-t-on appris. La situation en matière de prise en charge fait apparaître 28 cas en période d’abstention, 13 cas qui ont été perdus de vue, 90 cas qui on été orientés vers les centres de cure et de désintoxication (CCD) d’Oran, alors que 71 cas sont orientés vers le psychologue.
M. LARADJ

El Malah (AÏn TÉmouchent) : À quand l’ouverture du nouveau complexe sportif ?
 De nombreux jeunes de la localité d’El-Malah sont montés ces derniers jours au créneau pour revendiquer l’ouverture du nouveau complexe de proximité réalisé depuis déjà trois années. Ces derniers s’interrogent sur le sort qui lui sera réservé craignant une dégradation qui pourrait les pénaliser. Ils ne comprennent pas pourquoi il tarde à ouvrir ses portes et ce, au moment où le sport dans cette localité, située à 7 km du chef-lieu de wilaya traverse une longue période de “dèche”. Ils interpellent les pouvoirs publics pour faire en sorte que l’infrastructure soit exploitée par les nombreux jeunes qui continuent de lutter contre l’oisiveté. La localité d’El-Malah rappelons-le a vu naître plusieurs champions et talents dans différentes disciplines à l’image du basket-ball au temps où l’IRBM traversait des moments fastes avant que le sport en général ne tombe dans ses travers faute d’une prise en charge adéquate et responsable. De son côté, M. Moncef Merabet a annoncé la réception prochaine de 13 projets relevant de son secteur à travers plusieurs communes de la wilaya, dont le CSP ainsi que la salle sportive spécialisée, destinée en particulier à la pratique du basket-ball au niveau de la localité d’El-Malah, et ce, en attendant l’opération de revêtement en pelouse synthétique du stade communal de football  dont les travaux seront lancés incessamment. Ce qui permettra, selon lui, aux nombreux jeunes de ne pas sombrer dans cette oisiveté dont les conséquences sont connues mais aussi pour permettre la relance de l’activité sportive au niveau de cette localité aussi bien à l’échelle locale que régionale et nationale.     
M. LARADJ

Relizane : Saisie de 317 grammes de kif à Zemmora
 Le magistrat instructeur près le tribunal de Zemmora a placé sous mandat de dépôt, à la fin de la semaine écoulée, 3 individus mis en examen pour détention et commercialisation de produits stupéfiants prohibés, apprend-on de bonnes sources. C’est suite à des renseignements parvenus à la police judiciaire que l’enquête a été déclenchée. A l’issue de l’opération de surveillance du domicile du suspect, 2 individus ont été interpellés et soumis à une fouille sommaire. Une quantité de kif traité estimée à 23,10 g a été découverte en leur possession. La perquisition du logement du prévenu principal a abouti à la récupération de 293,90 g de kif soigneusement dissimulés dans sa chambre à coucher.
M. Seghier

Arzew : Cinq personnes intoxiquées au monoxyde de carbone
Cinq personnes d’une même famille ont été intoxiquées au monoxyde de carbone et ont dû être placées sous observation médicale depuis samedi. Cette famille résidant à Arzew, composée de la mère A. K., 36 ans, le père N. H., 46 ans, leurs deux enfants de 5 et 14 ans, ainsi qu’un proche qui se trouvait chez eux ont perdu connaissance suite à une fuite de monoxyde de carbone provenant probablement d’un chauffage défectueux. C’est un parent les ayant retrouvés sans connaissance qui a alerté aussitôt les services de la protection civile. Prise en charge, la famille a été transférée aux urgences et placée sous oxygène, alors que son état était jugé inquiétant.
Ayoub A.

Categorie(s): ouest

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..