Alors que le préavis de grève prend fin jeudi, La Fédération des pétroliers rassure les travailleurs de Sonatrach de Hassi-R’mel

Liberte; le Mardi 13 Decembre 2011
3

Alors que le préavis de grève, voté par les travailleurs de Sonatrach de Hassi-R’mel,  arrive à terme jeudi, la Fédération des pétroliers et le syndicat national de Sonatrach sortent tout deux de leur silence pour demander aux responsables de Sonatrach l’application intégrale de la note expressdu 5 avril adressée aux travailleurs, soit l’octroi d’un taux de 80% et non de 53% sur l’indemnité de zone et de conditions de vie pour la période allant du 1er juillet 2008 au 31 décembre 2009.La fédération se dit solidaire avec les travailleurs et partage leurs inquiétudes. “Nous avons déjà pris en charge ce problème et nous espérons qu’il va être réglé dans les jours qui suivent”, nous a indiqué hier M. Beldjedri Ali, secrétaire général de la Fédération des pétroliers. Celui-ci précise que “l’info express du 5 avril signée par l’ex-P-DG qui ne souffre d’aucune ambigüité doit être appliquée dans son  intégralité”, précise-t-il. Et d’ajouter d’un ton rassurant : “Il s’agit d’erreur regrettable qui doit être corrigée et nous avons un grand espoir qu’elle va être prise en charge dans les meilleurs délais d’autant plus que ce problème concerne tous les travailleurs exerçant au sud du pays”. Pour sa part, le tout nouveau bureau du  syndicat d’entreprise par le biais de son chargé de communication, M. Saha, a affirmé hier que “le problème est pris en charge et la direction de Sonatrach qui s’est montrée disponible pour son règlement”.En attendant, les travailleurs s’inquiètent et ils l’ont fait savoir encore une fois hier lors d’un rassemblement devant le complexe administratif de Hassi-R’mel où ils ont réitéré leur menace de paralyser l’activité pétrolière si jamais leurs revendications ne sont pas satisfaites. Les protestataires se disent déterminés à entériner le mot d’ordre de grève dans la même journée soit jeudi dans la soirée si d’ici là aucune réponse ne leur est donnée par les dirigeants de la compagnie pétrolière.Ces derniers campent toujours sur leur  décision d’octroyer le taux de 53% d’augmentation de l’IZCV (Indemnité de zone et de conditions de vie) pour la période allant du 1er juillet 2008 au 31 décembre 2009  au lieu d’un taux 80% tel qu’énoncé par l’info express du 5 avril  2011. En plus du problème de taux de l’IZCV qui a déclenché la protestation, les travailleurs ont reconduit la plate-forme de revendications qu’ils avaient votée le mois de juin dernier où figurent la revalorisation des salaires et la révision de certaines indemnités. “Nous allons maintenir la protestation jusqu’à la satisfaction de cette plate-forme de revendications”, nous a indiqué, hier,M. Arhab Ali, membre de la section syndicale de Hassi-R’mel qui dit ne pas avoir confiance en le syndicat d’entreprise de Sonatrach. “Ils nous ont trahis en nous cachant l’accord salarial du mois d’avril et nous ne pouvons pas avoir confiance en eux”, poursuit-il.Pour rappel, la montée au créneau des employés de Sonatrach de Hassi-R’mel est intervenue au lendemain de la lettre du nouveau DG de Sonatrach datée du 13 novembre 2011 qui parle de  redressement des anomalies constatées lors du traitement des rappels versés au titre de l’Indemnité de zone et de conditions de vie. M. T.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..