Après 10 éditions du Salon international du livre d’Alger, Le commercial prime sur le culturel

Liberte; le Lundi 13 Mars 2006
3

 La 11e édition du Salon international du livre d’Alger se tiendra du 30 octobre au 10 novembre 2006, a annoncé Ahmed Boussena, président de la commission de préparation du Salon international du livre d'Alger (Sila), également P-DG de la société nationale de communication, d’édition et de publicité.Le Sila, qui s’inscrit désormais de façon permanente dans un calendrier international des foires du livre, est devenu au fil des ans une des plus importantes manifestations culturelles à l’échelle nationale, a souligné M. Boussena, lors d’une conférence de presse où il a présenté le bilan de l’édition précédente. “Le 10e Sila a coûté 5 millions de dinars avec une recette de 5,470 millions de dinars. Le salon a été une réussite même si beaucoup reste à faire”, soutiendra le président de la commission de préparation.  Une réussite même si le salon qui prétend à une dimension internationale n’arrive pas à couvrir le territoire national. “Après dix années d’existence, le Salon international du livre d’Alger est un espace commercial et non culturel, malgré l’engouement croissant que suscitent les activités culturelles organisées en marge des expositions-ventes. La plupart des visiteurs du salon viennent d’Alger, de Tizi Ouzou, de Boumerdès, d’Annaba et d’Oran.”La conférence a été une occasion pour le président de la commission de préparation de présenter un sondage d’opinion réalisé auprès de 1 500 personnes lors du dernier Sila par Ipsofim, filiale sondage d’opinion de l’Anep, portant sur l’attitude des Algériens vis-à-vis du livre. L’étude a démontré que seulement 20% des visiteurs du salon étaient de niveau secondaire et universitaire et que 12% sont chômeurs. Wahiba L.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..