Après avoir pris ses quartiers au Palais de Carthage, Marzouki : “Je découvre un endroit comique et tragique”

Liberte; le Samedi 17 Decembre 2011
3

Des photos, des tableaux, cachés dans les caves du palais de Carthage : le nouveau président tunisien, Moncef Marzouki, a raconté hier sa surprise en découvrant comment l'ancien président Ben Ali avait “enterré” tout ce qui concernait son prédécesseur Habib Bourguiba. “J'ai découvert dans les sous-sols une pièce où Ben Ali a mis littéralement tout ce qu'il avait trouvé en rapport avec Bourguiba”, a déclaré M. Marzouki en référence au palais présidentiel de Carthage où il a pris ses quartiers, lors d'une interview à la chaîne d'information France 24.  “Les photos, les effigies, les tableaux style pompier. Il a voulu enterrer Bourguiba, c'est vraiment l'acte de refoulement le plus physique”, a-t-il souligné. Zine El-Abidine Ben Ali avait succédé en 1987 à Habib Bourguiba, premier président de la Tunisie depuis son indépendance de la France, qui mourut en 2000. M. Marzouki a, par ailleurs, décrit un palais à l'intérieur “discutable”, au “luxe ostentatoire”, mais “magnifique” à l'extérieur. “C'est une impression très mitigée, je le découvre depuis 3-4 jours”, a-t-il dit. “Je me rends compte à quel point cet endroit est comique et tragique”, a ajouté le président intérimaire. Défenseur des droits de l'Homme et farouche opposant à Ben Ali, M. Marzouki a été élu lundi par l'Assemblée nationale constituante président de la République tunisienne. Il a prêté serment le lendemain avant d'aller prendre ses quartiers au palais présidentiel de Carthage, près d'un an après le début de la révolution qui a chassé Zine El-Abidine Ben Ali du pouvoir.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..