Attentat du gspc contre le maire de Benchoud (Boumerdès), Le tueur n’a que… 16 ans

Liberte; le Dimanche 26 Mars 2006
3

Située à 40 km à l’est du chef-lieu de la wilaya de Boumerdès, la commune de Benchoud a renoué avant-hier avec les actes terroristes. En effet, le président de l’APC de cette localité a été assassiné, avant-hier aux environs de 20h 30 devant son domicile situé non loin du centre-ville. Le P/APC, Djelladi Brahim, âgé de 48 ans et père de trois enfants, se trouvait devant son domicile lorsqu’il fut surpris par un terroriste qui lui tira une balle dans la nuque, avec son PA, le tuant sur le coup avant de prendre la fuite en compagnie d’autres éléments du groupe qui étaient aux aguets à quelques mètres seulement du lieu de l’attentat. Selon nos sources, il s’agirait d’un collégien âgé de 16 ans, qui aurait rejoint dernièrement le groupe du Gspc. Selon des sources médicales proches de l’hôpital de Dellys où le corps de la victime a été déposé, l’ex-premier magistrat de Benchoud a été tué d’une seule balle tirée à bout portant dans la nuque.  Djelladi Brahim, élu sur la liste FLN, a été enterré hier à Benchoud en présence des autorités locales et d’une foule très nombreuse. C’est le deuxième attentat visant un président d’APC qui a endeuillé la wilaya de Boumerdès après celui qui a ciblé le maire d’Ammal, assassiné dans un faux barrage en septembre 2005. Attentat qui sera suivi, une semaine plus tard, par l’assassinat du chef de brigade de la gendarmerie nationale de cette même commune de Benchoud. Et c’est presque dans ce contexte que le GSPC a voulu frapper en choisissant une autre personnalité politique locale,  pour montrer son hostilité aux dernières mesures décidées en application de cette charte par les autorités du pays. Par ailleurs, dans la même journée, un groupe du GSPC a assassiné deux autres citoyens et blessé deux autres dans la commune de Sidi Daoud, 30 km à l’est de Boumerdès. Les deux victimes, un paysan âgé de 18 ans et l’autre, un chauffeur dans une entreprise âgé de 44 ans, ont été tués respectivement à Khaliche et Massoum, deux localités surplombant la ville de Sidi Daoud.Deux autres citoyens ont été blessés grièvement dont l’un se trouve dans le coma, au cours de ces deux attentats qui se sont produits à une heure d’intervalle en milieu de journée.  M. T.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..