Attentat terroriste à blida, 4 paysans assassinés à Bouarfa

Liberte; le Samedi 25 Mars 2006
3

Les victimes ont été surprises en plein travaux des champs. Selon un témoin oculaire, cet attentat a été perpétré par un groupe de quatre terroristes.Quatre personnes ont été assassinées jeudi aux environs de 17h30 par un groupe terroriste à Bouarfa, localité distante de cinq kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Blida.L’attentat meurtrier a eu lieu à Zerarkia, 8 kilomètres du village de Bouarfa et non loin de la forêt de Chréa.Les victimes, des paysans, ont été surprises au moment où elles cultivaient leur terre. Ce nouveau drame a ciblé les familles Boukhibar, Bergoug, Ramdane et Hacen.Pour arriver sur les lieux du drame à partir du centre de la ville de Bouarfa, on emprunte une chaussée étroite sur six kilomètres ; ensuite c’est une piste de près de deux kilomètres qui s’enfonce très vite dans la colline dominant les agglomérations de Bouarfa et Blida. Au bout de ce parcours en direction du sud-est, on découvre l’oued et des champs maraîchers que plusieurs paysans, à la faveur de l’amélioration de la situation sécuritaire, cultivent ces derniers temps. Beaucoup de familles blidéennes aussi fréquentent ce lieu durant le week-end.Le groupe terroriste était composé de quatre éléments, selon un témoin oculaire présent sur les lieux du drame et qui a pu s’échapper miraculeusement.Selon le rescapé les terroristes étaient bien vêtus, bien rasés et ne dépassaient pas la trentaine.Les assaillants avaient même engagé une discussion avec les victimes avant de les assassiner. Il s’agit de Hacen Mohamed (65 ans), Bergoug Mohamed (68 ans), Ramdane Rachid (28 ans) et Boukhidar Lotfi (19 ans).Les trois premiers corps ont été évacués jeudi en soirée vers la morgue du centre hospitalo-universitaire (CHU) de Blida, le quatrième corps, celui de Hacen Mohamed, n’a été découvert que dans la matinée d’hier ; les victimes ont été toutes mitraillées à bout portant. Fidèles à leur logique meurtrière, les bourreaux se sont acharnés sur leurs victimes avec une rare sauvagerie.Sur les lieux du drame des flaques de sang couvraient encore le sol. Des objets appartenant aux victimes étaient éparpillés.Devant le domicile des victimes, une foule nombreuse s’est massée hier. Tous ceux qui sont venus soutenir les proches de la famille des victimes dans le malheur qui s’est abattu sur eux fondaient en larmes.Les victimes ont été inhumées hier au cimetière de Bouarfa en présence d’une foule nombreuse.M. ACHOURI

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..