BORDJ BOU-ARRÉRIDJ, L’usine de téléviseurs Condor détruite par le feu

Liberte; le Lundi 3 Avril 2006
3

Les dommages sont évalués à plus de 20 milliards de dinars. Le procureur de la République près la cour de Bordj Bou-Arréridj a ordonné l’ouverture d’une enquête.Un grave incendie s’est déclaré, samedi dernier vers minuit, au niveau de l’usine Condor, située dans la zone d’activité de Bordj Bou-Arréridj. 4 personnes ont été blessées légèrement, parmi le personnel de nuit de cette unité. Le sinistre a complètement détruit l’usine de fabrication de téléviseurs. Les deux bâtisses constituant l’unité de production ont été fortement endommagées. Le bâtiment construit avec la charpente métallique est complètement détruit. Selon les estimations du propriétaire de l’usine de fabrication de téléviseurs de marque Condor, M. Benhamadi, les pertes sont évaluées entre 20 et 30 milliards de centimes. Et d’ajouter qu’il n’écarte pas l’éventualité d’un incendie criminel.Selon des témoignages recueillis sur les lieux du sinistre, les éléments de la Protection civile ont mis une demi-heure pour intervenir. Selon les ouvriers, qui ont lancé le SOS à la Protection civile, le retard des pompiers s’explique par le fait que ces derniers croyaient qu’il s’agissait tout simplement d’un poisson d’avril. Il faut savoir que l’unité d’intervention de la Protection civile est distante de 2 km du lieu de la zone d’activité. Cependant, cette version des faits a été catégoriquement démentie par les pompiers. D’après un officier de la Pro-tection civile, “l’ampleur de l’incendie est due aux produits en polystyrène et aux cartons qui ont facilité l’embrasement rapide et total de l’usine. Malgré l’arrivée des renforts de Ras El-Oued, Sétif et M’sila, l’incendie s’est vite propagé. Le feu a été difficilement circonscrit après plus de 9 heures de lutte contre les flammes, les gaz et la fumée”.En attendant l’évaluation des dégâts, il faut savoir que l’usine en question est l’une des plus grandes dans la fabrication de téléviseurs (environ 100 000 téléviseurs par an). L’usine Condor est une entreprise qui s’est spécialisée dans la fabrication de produits électroniques domestique et bureautique (téléviseurs, récepteurs satellite, climatiseurs et électroménager), depuis 2003. Ces produits sont dotés de pièces électroniques de technologie de pointe. Cette unité compte plus de 400 ouvriers sur place et plus de 300 employés répartis sur les 120 points chargés d’assurer le service après-vente à travers le territoire national. Cet incident risque certainement d’avoir des conséquences directes sur le marché de l’électronique à l’échelle nationale, d’autant plus que la firme pourrait être amenée à cesser ses activités, selon un responsable de la BEA.Et selon, une source proche de l’inspection des impôts, l’entreprise Condor paye environ 8 milliards de centimes par an, à titre de TVA.Enfin, il faut noter que M. Hadjadj, procureur général de la cour de Bordj Bou-Arréridj, qui s’est déplacé sur les lieux, a ordonné l’ouverture d’une enquête judiciaire pour déterminer les causes et évaluer les dégâts du sinistre.Chabane BOUARISSA

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..