CARBURANT, CUIVRE, EURO, DROGUE ET IMMIGRATION CLANDESTINE, Arrestation de 60 trafiquants et des saisies record

Liberte; le Dimanche 11 Decembre 2011
3

Les gendarmes enquêtent actuellement sur les registres du commerce et les cartes fiscales falsifiées. Un procédé en vogue qui permet aux contrebandiers de convoyer “légalement” les marchandises.Plus de 30 000 litres de carburant, 5 000 comprimés hallucinogènes, près de 9 000 euros, en plus des monnaies tunisienne, syrienne et soudanaise, 2 200 cartouches de cigarettes, 35 ballots de friperie, 91 téléphones portables et 21 t de cuivre,5 600 cartes de recharge de tous les opérateurs téléphoniques, 12 kg de cannabis et plus de 20 véhicules, telles sont les saisies record opérées, en 48 heures, par les unités de la Gendarmerie nationale à travers une dizaine de wilayas. Selon notre source, pas moins de 60 personnes ont été interpellées, dont 24 immigrés clandestins de différentes nationalités africaines, parmi eux 16 originaires du Maroc. Ces saisies ont été opérées notamment au niveau des bandes frontalières algéro-tunisienne et algéro-marocaine où les gardes frontières sont au quotidien sur le qui-vive. Les contrebandiers recourent de plus en plus aux nouveaux procédés qui consistent à convoyer en nocturne de grandes quantités de marchandises sur des axes non encore sécurisés. Mais le trafic de cuivre et de monnaies étrangères tend à s’amplifier au vu des saisies enregistrées ce week-end. C’est ainsi que le volume de cuivre subtilisé a atteint 100 tonnes, alors que les sommes en euro ont largement dépassé des taux hallucinants qui se chiffrent en millions d’euros. En revanche, le trafic de carburants (essence et gasoil) dépasse 2 millions de litres interceptés et récupérés après avoir été abandonnés par les contrebandiers, notamment aux frontières de l’Ouest, où les hallaba sont très organisés et structurés en filières. Au plan des opérations coup-de-poing, les unités de la GN multiplient les descentes inopinées dans les lieux de prédilection et investissent davantage les voies routières pour appuyer les sections chargées de la coordination du transport ou encore les GGF. C’est ainsi que les trois dernières opérations menées à Tébessa, à Mascara et à Batna ont abouti à l’arrestation de 13 individus recherchés par la justice et la saisie de plusieurs véhicules servant à l’acheminement de marchandises sans facture ou destinées à la contrebande. C’est dire que les identifications que mène la GN au quotidien portent leurs fruits et fragilisent davantage les réseaux mafieux du commerce informel et des fraudeurs. Cela va sans dire que des enquêtes sont actuellement en cours et concernent notamment les réseaux de la fausse monnaie nationale et étrangère, le trafic de drogue et de psychotropes, le tabac à priser, les boissons alcoolisées et autres marchandises qui présentent des malfaçons. à ce sujet, les gendarmes enquêtent également sur un phénomène en vogue, en l’occurrence les registres du commerce et les cartes fiscales falsifiées qui permettent aux receleurs de convoyer les marchandises sans être inquiétés. FARID BELGACEM

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..