Cela se passe à Tigzirt, Mésaventure d’un vacancier “hypertendu”

Liberte; le Dimanche 27 Juillet 2008
3

C’est le cas d’un enseignant universitaire qui a décidé de passer quelques jours de congé dans un camp pour vacanciers dans la ville côtière de Tigzirt, à 30 km à l’est de Tizi Ouzou. En raison d’une tension artérielle qui a atteint les 22/11, l’infirmier du camp lui prescrit de se faire consulter immédiatement par un médecin de la polyclinique de la ville. Arrivé sur les lieux, son état se dégrade et son accompagnateur interpelle le médecin pour qu’il le fasse passer en urgence. Mais cela n’a  malheureusement pas été le cas. Un infirmier demande ni plus ni moins à l’accompagnateur de sortir. Et du coup, le malade est resté à attendre vainement son tour pendant deux heures. Après cette longue attente, le pauvre enseignant a dû quitter, la mort dans l’âme, les lieux. Fort heureusement, son frère, médecin, lui a prescrit par téléphone un traitement.

Categorie(s): radar

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..