Chômeurs diplômés d’Oran, La mauvaise surprise du nouvel an !

Liberte; le Samedi 27 Decembre 2014
123320

Alors que l’État s’apprête à serrer la ceinture, des communes d’Oran continuent à gaspiller les deniers publics…

La chute du prix du pétrole continue de déverser son lot de mauvaises surprises. A l’annulation future de plusieurs projets d’utilité publique succède l’instauration de l’austérité publique après une année 2013/2014 faite de gaspillage des deniers publics avec des communes de la wilaya d’Oran qui n’ont pas hésité à raser un mur et à détruire un trottoir récemment réalisés pour en ériger un nouveau. Refaire l’étanchéité du siège d’une mairie déjà réalisée ou encore un ravalement des écoles par des entreprises défaillantes et signer des conventions annuelles alléchantes pour l’entretien des espaces verts et de la collecte des ordures ménagères alors que la pomme de terre a dépassé la barre fatidique des 100 DA/kg… “Aujourd’hui, les responsables locaux devront retrousser les manches et gérer avec rigueur les aides de l’Etat”, lance un citoyen avisé. Mais la pilule de 2015 sera amère pour les centaines de chômeurs qui ont appris le gel des recrutements dans la Fonction publique : “L’effet boule de neige est là. Si l’Etat gèle le recrutement dans la Fonction publique (qui comprend plusieurs secteurs), le privé sera aussi affecté”, rappelle notre interlocuteur. En effet, des chômeurs diplômés qui ont déjà passé des tests de recrutement dans le secteur des finances en novembre à Alger, attendent toujours la bonne nouvelle à trois jours de la fin d’année. La chute du pouvoir d’achat et la hausse du dollar vont asphyxier davantage les importateurs et ceux de l’agroalimentaire, ce qui est un mauvais présage. “Au marché de gros d’El-Kerma, les prix connaissent une sensible hausse mais la hausse des prix des produits agricoles sera importante en 2015 surtout ceux de l’importation”, déclare  un commerçant. “En fait, la liste des hausses sera longue. Mais l’entassement du nombre des chômeurs des 26 communes de la wilaya d’Oran risque d’exploser”, affirme un jeune du pré-emploi. Et d’ajouter : “On parle de 2015 mais on oublie 2016 et 2017. Le gel des recrutements risque de durer longtemps.”

N.B.

Categorie(s): ouest

Auteur(s): BENABBOU Noureddine

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..