Cité par Louisa Hanoune dans ses déballages sur la corruption, Les précisions de Sid-Ali Mazif

Liberte; le Lundi 11 Mai 2015
110631

Accusé par un député du Parti des travailleurs d’avoir bénéficié d’un passe-droit après le rejet de son scénario du film Le Patio déposé auprès de la commission de lecture du ministère de la Culture au mois de mai 2013, Sid-Ali Mazif, par ailleurs, réalisateur du film, s’en défend. Il explique, dans un courrier adressé à notre rédaction, qu’“en réalité, le scénario du film Le Patio a été agréé à l’unanimité dans le cadre de la manifestation ‘Constantine, capitale de la culture arabe’ par une commission composée de neuf membres. Une fiche de lecture favorable a été établie par le président de cette commission et envoyée aux responsables concernés pour la suite à donner. Les membres de cette commission peuvent être consultés à l’exception d’un seul décédé malheureusement en septembre 2014”. Il conteste, également, le montant du budget du film avancé par son détracteur.
“Le montant accordé au budget du film est fixé par une autre commission de validation composée de cinq membres après étude du dossier et en fonction d’un barème rigoureux, le devis est estimé à 65 000 000 DA et c’est ce montant qui a été accordé au producteur exécutif du film”, souligne-t-il, joignant en annexe le document attestant du montant alloué.
Sid-Ali Mazif ajoute, par ailleurs, que “la production exécutive est assurée par le CADC (Centre algérien de développement du cinéma), établissement public de l’État chargé de la production, de la distribution et de l’exploitation cinématographiques”.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..