Dialogue ministère de l’Éducation-Cnapest, Le régime indemnitaire sera révisé

Liberte; le Jeudi 23 Mars 2006
3

Le Conseil national des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Cnapest), présidé par Méziane Mériane, a été reçu mardi dernier au ministère de l’Éducation nationale. Cette rencontre entre dans le cadre des pourparlers entamés par le département de Benbouzid et les syndicats agréés et non agréés. “Il était convenu que la question de la revalorisation des salaires et de la retraite,  après 25 de service, ne sera pas discutée lors de cette rencontre, car ces deux dossiers seront pris en charge par la tripartite”, a affirmé, hier, Méziane Mériane lors d’un point de presse.Le secrétaire général du Cnapest a déclaré que pour contourner le chapitre de  l’augmentation de salaire, le syndicat a suggéré d’autres alternatives telles que la révision du régime indemnitaire. “M. Khaldi a accepté de rouvrir le dossier des indemnités s’il y a des injustices. Nous avons prouvé qu’il y avait une injustice concernant le calcul des primes de rendement ; celle-ci est déduite du salaire de base. Or, normalement, l’indemnité est comptabilisée sur la base du salaire net”, a-t-il expliqué. Les pourparlers de mardi dernier ont été menés avec M. Khaldi, secrétaire général du ministère de l’Éducation nationale. Au cours de cette réunion, M. Mériane et ses collègues du bureau national ont obtenu des garanties quant à l’augmentation des primes de rendement qui seront revues à la hausse jusqu'à 2 500 ou  3 000 DA, la prime des professeurs responsables et principaux sera également revue. Selon notre interlocuteur, le deuxième responsable du ministère de l’Éducation s’est engagé à étudier le dossier d’attribution de logements aux enseignants. “M. Khaldi a promis d’ouvrir le dossier de la correction des copies de l’examen du baccalauréat. Nous avons demandé également de rehausser la prime de surveillance de l’examen du bac à 1 000 DA la journée”, a-t-il ajouté. Au sujet de la lutte syndicale, le secrétaire général du Conseil des professeurs de l’enseignement secondaire et technique a annoncé  que le ministère s’est engagé à faciliter l’activité syndicale et a promis, également, des locaux au conseil dans quatre wilayas, à savoir Alger, Oran, Constantine et Ouargla afin d’exercer leur activité. D’autres thèmes ont été effleurés lors de la rencontre de mardi dernier tels que le statut particulier de l’enseignant, la levée des pénalisations et les poursuites judiciaires contre certains professeurs. Mais rien n’a été décidé. Les solutions proposées au syndicat de Mériane consistent à revoir le calcul du régime indemnitaire et l’attribution des locaux au Cnapest, mais rien de plus. Tout porte à dire que ce dialogue, qui intervient durant le 3e trimestre et à l’approche des examens de fin d’année, n’est qu’une parade qui pousse les représentants des enseignants à renoncer à la voie de la contestation, mais n’envisage aucune solution pour pallier les problèmes des enseignants qui durent depuis 2003. Nabila A.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..