Djamel Ould AbbÈs l’a annoncé hier, 2 milliards de plus pour Laâlam

Liberte; le Samedi 1 Avril 2006
3

Au total, ce sont près de 650 000 Da qui seront versés à chaque famille sinistrée.Le Dr Djamel Ould-Abbès et Mourad Medelci, respectivement ministre de l’Emploi et de la Solidarité nationale et ministre des Finances, ont effectué, hier, une visite d’inspection dans la commune de Tamridjet où ils ont eu à discuter avec les citoyens de cette région qui vient d’être secouée par le séisme du 20 mars dernier.C’est aux environs de 10 heures que la délégation officielle a fait sa première escale au niveau du chef-lieu de la commune, où un représentant du département du Dr Ould Abbès et le secrétaire général de la wilaya de Béjaïa ont paraphé publiquement une convention portant octroi par le ministère de la Solidarité nationale d’un minibus et d’une rallonge budgétaire de deux milliards de centimes au profit des citoyens de Laâlam. “Outre les 50 millions de centimes représentant l’aide de l’État (CNL), notre ministère a décidé de vous rajouter 10 millions de centimes pour chaque bénéficiaire des 200 logements ruraux qui vont être reconstruits à Laâlam. À cela, il faudra ajouter les 5 millions de centimes alloués par l’APW de Béjaïa. Ce qui fera que chaque propriétaire d’une maison endommagée par le séisme du 20 mars dernier bénéficiera d’une aide financière de l’ordre de 65 millions de centimes”, déclarera le Dr Ould Abbès à l’adresse des citoyens de Tamridjet. Faisant don d’un minibus flambant neuf, de lots de trousseaux et de chaussures, le ministre de la Solidarité nationale a promis à la population locale une ambulance qui sera réceptionnée d’ici à une semaine, ainsi que la prise en charge des travaux d’aménagement d’un stade ou d’une aire de jeux au niveau de la commune de Tamridjet. Après cette première escale qui aura duré près d’une heure, le cortège officiel prendra la destination de Laâlam, en empruntant une route sinueuse et complètement détériorée.Arrivée sur les lieux, la délégation ministérielle se rendra directement au groupe scolaire abritant la structure chargée de la gestion et du suivi des actions de solidarité au niveau de ce village pour s’enquérir de la manière avec laquelle sont gérés les différents dons acheminés d’un peu partout.Même si les deux représentants du gouvernement s’accordent à dire que “les mesures prises jusque-là par l’État sont satisfaisantes”, les citoyens de Laâlam, du moins leurs représentants qui ont pu prendre la parole devant ces officiels, ont été unanimes à souligner le manque de tentes, estimant également que “le montant de 65 millions de centimes dégagé par l’État en guise d’aide aux familles sinistrées s’avère dérisoire”.Les différents citoyens qui sont intervenus lors de cette rencontre ont tenu, en outre, à interpeller la délégation officielle sur l’absence d’infrastructures de base, le chômage, l’isolement provoqué surtout par la détérioration de la route…En réponse aux doléances de ces villageois, le ministre des Finances n’a trouvé d’échappatoire que le manque d’assiettes foncières devant abriter la réalisation de tout projet de réhabilitation. “Aidez-nous à vous aider !”, lancera-t-il en incitant les citoyens de cette localité à mettre à la disposition de l’État des terrains d’assiette pouvant recevoir les projets attendus.Kamel Ouhnia

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..