Droits de l’Homme, Le département d’État US cloue Rabat au pilori

Liberte; le Mercredi 22 Mars 2006
3

 Dans son dernier rapport sur la situation des droits de l’Homme au Maroc, rendu public hier par l’ambassade américaine à Rabat, le département d’État US la qualifie de mauvaise. La persistance de l’usage excessif de la violence, les arrestations arbitraires, la persécution des Subsahariens et la répression des militants sahraouis au Sahara Occidental occupé, sont les principaux points relevés. Se référant à des rapports d’ONG internationales des droits de l’Homme, il accuse le gouvernement marocain d’utilisation excessive de la force à Al-Ayoune et à Dakhla occupées au Sahara occidental contre les militants sahraouis, en mai et en automne derniers. La répression au Sahara occidental des manifestations indépendantistes et les procès qui ont suivi ont été sévèrement critiqués par les Américains dans leur rapport qui précise que les militants des droits de l’Homme au Sahara occidental ont déclaré à Amnesty international et à Human Rights Watch qu’ils avaient été torturés par les forces d’occupation marocaines après leur arrestation. “L’impossibilité pour les citoyens de changer complètement de gouvernement, l’intervention excessive des forces de police aboutissant à la mort de manifestants et d’immigrants, les cas non résolus de disparitions, la torture, les arrestations arbitraires et les détentions au secret, les mauvaises conditions de détention, ainsi que le manque d’indépendance de la justice” font partie des principales remarques faites par les analystes sur la situation au Maroc. Les perquisitions sans mandat, la restriction des libertés d’expression et de presse, la corruption et le manque de transparence, ainsi que la traite d’êtres humains sont également les griefs dénoncés par le rapport américain.K. A.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..