“EL-ASSAD OUAL HATTABA”, SPECTACLE DE MARIONNETTES ET DE COMéDIENS à BATNA, La véritable force est la modestie !

Liberte; le Lundi 26 Mars 2012
3

Le spectacle de marionnettes et de comédiens intitulé El-Assad oual Hattaba (Le lion et la bûcheronne), production de l'association culturelle d'El-Asnam des arts dramatiques de Chlef, présentée dans la soirée de samedi 24 mars 2012 au Théâtre régional de Batna, était très attractif et très éducatif à la fois. La représentation, d'une durée d'une soixantaine de minutes environ, a traité d'une manière fort simple les thèmes de la modestie et du dialogue. Le spectacle plante son décor dans une forêt et raconte l'histoire des animaux de cette forêt qui se réunissent, un jour, et décident de ne plus être gouvernés par un lion analphabète et agressif, lui préfèrant l'homme sage et modéré, qui parvient aux compromis non par la force, mais par le dialogue. Ils font part de leur décision au lion. C'est la rupture ! Furieux contre la décision prise par les animaux de la forêt, le roi des animaux décide de se venger de l'homme qui a altéré sa quiétude et qui a mis son monde contre lui. Ainsi, il part à sa recherche pour le tuer. Dans sa quête, il rencontre une bûcheronne, puis les événements s'emballent et s'enchaînent. La femme le perturbe par son humilité, par sa douceur, par son respect. Elle parvient à le convaincre que la véritable force n'est pas dans l'agressivité mais la modestie et le dialogue constructif. Le conte finit bien par les applaudissements des enfants. Le spectacle El-Assad oual Hattaba, mis en scène par Damou Bounama, qui est aussi le concepteur des marionnettes, était axée sur “l’action”, ce qui a beaucoup plu aux enfants (en action). D'ailleurs, c'est pourquoi ils étaient plus attentifs à la pièce durant tout le spectacle. Les activités proposées dans le spectacle étaient assez variées et ont touché presque à tous les axes de développement du jeune public, en grand nombre ce jour-là. De plus, les enfants ont découvert de nouvelles choses : quelques animaux, à savoir le singe, l'âne et le lion. Les activités étaient simples, attrayantes et éducatives, mis à part quelques exagérations à bannir. L'interaction, la participation, la variété, la simplicité et l'imagination y étaient. La pièce a réussi à capter l'attention des jeunes spectateurs pendant environ soixante minutes et de les faire pénétrer dans un univers fantastique. Les objets et accessoires utilisés dans le spectacle sont à la fois légers et inventifs. Les interprètes sont d'assez bons comédiens, précis, déliés, généreux... Lumières, apparition des objets, mouvements, chant, musique, danse, tout est délié. L'intrigue est amusante. Un conte qui était réussi dans l'ensemble, et les enfants se sont bien amusés.
B. B

Categorie(s): culture

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..