Elle se félicite du bon déroulement des épreuves à Annaba, Benghabrit avertit sur les tentatives de triche

Liberte; le Jeudi 26 Mai 2016
123217

Après la wilaya d'El-Oued d'où elle a donné le coup d'envoi officiel des épreuves du brevet d'enseignement moyen (BEM) pour l'année scolaire 2015-2016, avant-hier matin, la ministre de l'Éducation nationale, Nouria Benghabrit, s'est rendue à Annaba pour s'enquérir des conditions dans lesquelles l'examen s'est déroulé. Dans la ville côtière qu'elle a ralliée tard dans l'après-midi, la ministre a visité le CEM Omar-El-Mokhtar du quartier Rizzi-Amor, qui figure au nombre des 36 centres d'examen retenus dans la wilaya d'Annaba. Accompagnée d'une importante délégation, Nouria Benghabrit a quand même pu faire le tour des salles où se déroulaient les épreuves de cette première journée d'examen, profitant de la circonstance pour se féliciter de leur bon déroulement dans les deux villes chef-lieux de wilaya qu'elle a visitées. “Le ministère a porté son choix sur Annaba et El-Oued pour donner le coup d'envoi de cet examen et vise à encourager les efforts des responsables locaux qui ont déployé des efforts louables pour améliorer les résultats des différents examens, imprimant ainsi une dynamique nouvelle au secteur de l'éducation dans ces deux wilayas”, a indiqué la ministre lors d'une conférence de presse qu'elle a animée sur les lieux. Lors de son intervention, elle se félicitera des conditions particulièrement satisfaisantes qui ont prévalu, dimanche dernier, lors de l'examen de 5e année et a espéré qu'il en sera de même pour ce qui est des deux autres. Évoquant les cas de fraude qui ont été dénoncés par le passé, la ministre avertira que des sanctions très sévères seront prises à l'encontre de tout candidat, surveillant, encadreur ou toute autre personne qui seraient impliqués dans des cas de tricherie. Et de rappeler que des actions de sensibilisation ont été entreprises pour faire comprendre à nos enfants que l'utilisation des téléphones portables est considérée comme étant une tentative potentielle de fraude, et donc un acte répréhensible. S'agissant des résultats enregistrés durant ces dernières années, Nouria Benghabrit se montrera tout aussi optimiste. “Nous avons fait une évaluation en 2015 à Laghouat ; nous avions alors analysé les résultats au niveau national, et cette fois nous allons le faire au niveau des wilayas pour voir où se situent les carences auxquelles nous sommes en train d'apporter les correctifs nécessaires”, rassurera-t-elle.

B. BADIS

Categorie(s): est

Auteur(s): B. BADIS

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..