Elles vont doubler à l’horizon 2018, Danone va installer de nouvelles capacités de production

Liberte; le Mercredi 13 Mai 2015
110663

Danone Djurdjura Algérie compte doubler ses capacités de production à l’horizon 2018, selon son directeur des ressources humaines Chadli Benelhadjsaïd.
La filiale algérienne de la multinationale d’origine française n’a néanmoins pas décidé si ce plan de développement se réalisera par une extension de l’usine d’Akbou ou la construction d’une nouvelle, a-t-il indiqué.
Abordé en marge du salon Talents & Emploi organisé les 9 et 10 mai derniers au palais de la culture Moufdi-Zakaria à Alger, Chadli Benelhadjsaïd, a souligné que Danone jouit d’une position confortable sur le marché avec 30% de parts et que sa présence depuis maintenant 15 ans lui garantit désormais la stabilité des équipes de travail. Chadli Benelhadjsaïd a déclaré que Danone mise sur les promotions internes pour pourvoir les postes de management et la détection de “jeunes qui savent apprendre” pour les intégrer au fur et à mesure en leur inculquant la culture du groupe. “Nous ne recrutons pas dans des postes spécifiques. Nous nous basons sur la méthode d’assessment center (centre d’évaluation, ndlr). Une sorte de pépinière de talents que nous alimentons par de nouvelles recrues qui doivent passer par différents postes. Cette méthode nous permet de les développer en tirant le meilleur d’eux”, a-t-il expliqué. Et de conclure : “La philosophie du groupe Danone est basée sur le partage du savoir-faire. La capitalisation de ce savoir-faire se transmet à travers l’échange entre les personnels des différentes filiales réparties aux quatre coins du monde. Ce qui offre aux employés de Danone une mobilité favorisant d’abord leur développement et ensuite le développement des bonnes pratiques.”  
Née en 2001 de la fusion entre le groupe Danone et la laiterie Djurdjura, Danone Djurdjura Algérie appartient à 100% au groupe français depuis 2005.
En 2014, la filiale a réalisé un chiffre d’affaires de 14,77 milliards de dinars avec un résultat net de 8,6% (près de 1,3 milliard de dinars), selon Chadli Benelhadjsaïd. La production de l’entreprise, qui commercialise une gamme de 8 marques de yaourts, a atteint 117 000 tonnes en 2014, soit 340/tonnes jour (4 millions d’unités). De 2012 à 2014, la production a évolué de près de 10%. Toujours en 2014, la collecte de lait quotidienne était de
120 000 litres/jour. L’objectif de l’entreprise pour 2015 est d’arriver à 140 000 litres/jour.
Le montant des investissements réalisés en 2013 est de 715 millions de dinars, 1,1 milliard de dinars en 2014. Des investissements consentis pour la mise à niveau de l’outil de production à Akbou selon Chadli Benelhadjsaïd. D’après lui, d’autres investissements suivront dans les deux prochaines années pour porter les capacités de production de la filiale du simple au double.    

L. H. 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..