EN ATTENDANT SA SORTIE PROCHAINE , Les premières images de “Zabana !” dévoilées

Liberte; le Mardi 17 Avril 2012
3

L’avant-première presse du lancement de la bande-annonce du film a eu lieu avant-hier, au siège de la société de production Laith Media, en présence du scénariste Azzedine Mihoubi, du producteur Yacine Laloui et du comédien principal, Imed Benchenni.La bande-annonce du film Zabana ! de Saïd Ould Khelifa a été dévoilée, hier, sur le site du film (www.zabanalefilm.com). D’une durée de 2 minutes 35 secondes, on constate une très bonne qualité d’image, une belle distribution et une histoire captivante qui plonge le spectateur dans l’univers d’un grand homme. D’ailleurs, le film a été inscrit dans la présélection du Festival de Cannes. L’avant-première presse de ce lancement s’est tenue, avant-hier, au siège de la production Laith Media, en présence du scénariste Azzedine Mihoubi, du producteur Yacine Laloui et du comédien principal du film, Imed Benchenni. Cette œuvre d’une heure cinquante minutes dévoile une page importante de l’histoire de l’Algérie, celle du premier guillotiné par l’armée coloniale durant la guerre de Libération nationale. Le réalisateur revient sur les derniers moments d’Ahmed Zabana. Ce projet est né en 2006 entre le scénariste et le réalisateur. “L’idée a vu le jour lors de ma participation avec Ould Khelifa au projet du film Les cendres du Jasmin sur l’information et le terrorisme”, a précisé Azzedine Mihoubi. “Nous avons mis du temps, car nous attendions la sortie du film Ben Boulaïd. Nous ne voulions pas sortir deux films sur des héros de la guerre de libération en même temps”, a-t-il précisé. En 2008, les deux acolytes ont pris contact avec Yacine Laloui. “Ils ont réécrit le scénario encore une fois. Nous avons commencé le travail en septembre 2010”, a raconté le producteur. Cette réécriture est survenue après la publication de nouvelles “informations historiques concernant la position de François Mitterrand (ministre de la justice à l’époque) et d’autres politiques par rapport à la guerre de libération”, a signalé le scénariste. En novembre 2010, la télévision “a abandonné ce projet. Elle nous a proposé un budget ridicule”, a souligné Laloui. Et d’ajouter : “Alors, on s’est adressé aux ministères des Moudjahidine et de la Culture. Les commissions ont été favorables en mai 2011.” Dans la peau de ZabanaLes premières images ont été mises en boîte à Oran, en novembre 2011. “Le tournage du film nous a pris huit semaines. Les séquences ont été réalisées à Oran, à Alger”, a souligné le producteur. “En ce moment, nous sommes en postproduction. La sortie est prévue prochainement”, a-t-il indiqué. Se basant sur des documents d’archives et de recherches minutieuses, le scénariste et le réalisateur ont fouiné dans le moindre détail pour apporter des faits véridiques. “Nous avons rencontré Stambouli, le compagnon de cellule de Zabana, il nous a apporté de nombreux témoignages intéressants. Aussi est-il présent le témoignage du gardien de prison Boualem Berah et l’avocat de Zabana”, a-t-il appuyé. Pour relever le challenge et apporter au public un film de qualité, tous les moyens nécessaires ont été entrepris. “Nous avons opté pour les plus grands moyens matériels et techniques. Aussi, l’effectif humain était à la hauteur avec la participation d’un chef-opérateur belge de référence”, a-t-il souligné. Concernant les comédiens, l’équipe du film a misé sur de jeunes acteurs dont la plupart n’ont jamais joué au cinéma. “Nous souhaitons que le film encourage l’émergence de nouveaux comédiens. La majorité prise a interprété des rôles seulement au théâtre. Quant aux comédiens étrangers, nous en avons pris vingt-six. Ils ont tous accepté de participer, et grâce au film ils ont découvert l’histoire de l’Algérie”, a-t-il annoncé. Parmi ces acteurs, on peut citer Imed Benchenni, Nicolas Pignon, Khaled Benaïssa, Abdelkader Jeriou, Mustapha Ayad et Anne Richard. “Je me suis adapté facilement au rôle. Je le sens toujours en moi ! Ce rôle m’a construit”, a confié Imed Benchenni. Et d’ajouter : “Ce ne sont pas seulement des héros. Ould Khelifi a démontré leur côté humaniste.” Concernant la sortie de Zabana !, il sera projeté dans les quatre coins du pays. “Le film sera ouvert pour une projection internationale. Nous voulons lui donner toutes les chances dans plusieurs festivals et pas seulement à Cannes”, a insisté Yacine Laloui.
H M

Categorie(s): culture

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..