En visite de travail à Tiaret, Hocine Necib tire sur l’ADE locale

Liberte; le Jeudi 4 Decembre 2014
123303

Le ministre des Ressources en eau a apostrophé le directeur de l’ADE quant à la mauvaise gestion de son secteur, lui reprochant une mauvaise gestion de l’AEP.

Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, lors de sa visite de mardi à la wilaya de Tiaret, a inauguré, à Dahmouni, une station de relevage devant conforter la consommation de la population en eau potable. Dans la même localité, il a donné le coup d’envoi de la deuxième tranche du projet de l’irrigation de 1326 ha de terres agricoles, situé en amont de la localité, compris dans un périmètre de 4000 ha, à partir du barrage de Dahmouni.
Ce programme devrait soulager le développement agricole en irrigué et accroître les revenus de la région. à Karman, M. Necib a inspecté les travaux du projet de réalisation des collecteurs principaux et galeries à travers les grands centres urbains et des raccordements POS, inscrit à la fin de l’année 2013. Ce projet porte aussi sur la réhabilitation et l’extension du réseau d’assainissement de la zone de Karman et Aïn Mesbah, qui doit être clos avant la fin du premier trimestre de l’année prochaine.
La résorption des points noirs en assainissement à travers la wilaya, dont deux actions en cours qui doivent être clôturées avant la fin 2015, est aussi un autre volet de ce projet. Dans ce sillage, il y a lieu de souligner que le volume des eaux usées rejetées par la wilaya de Tiaret est de 108 530 m3/jour et celui enregistré au chef-lieu de wilaya est de 21 400 m3/jour. Le réseau s’étend sur un itinéraire de 1378 km à travers la wilaya, dont 490 km pour le chef-lieu. Le taux de raccordement au  réseau d’assainissement est de 83% pour l’ensemble de la wilaya et 98,5% concernant la ville de Tiaret. Avant de se diriger à Mechraâ Sfa où il a visité le barrage Bekhedda, d’une capacité de 45 millions de m3 et qui vient d’être doté d’une barge flottante, dont les travaux de réalisation sont à 50%, le ministre a inspecté le château d’eau de 2500 m3 implanté à Tiaret.
Sur ce site, il a apostrophé le directeur de l’ADE quant à la mauvaise gestion de son secteur, lui reprochant une mauvaise gestion de l’AEP, tout en interpellant le directeur des services de l’hydraulique duquel il a exigé une profonde implication dans ce volet. Dans la foulée, il a admonesté le premier cité en l’avertissant qu’une commission ministérielle sera incessamment dépêchée à Tiaret pour un diagnostic profond des services de l’eau et de l’assainissement. “En dépit des moyens dont dispose cette structure, notamment sur les plans des ressources matérielles, humaines et financières, je me sens écœuré de voir la population souffrir du manque d’eau potable ayant pour cause une gestion chaotique de cette ressource par l’ADE”, s’est-il indigné.

 RS

Categorie(s): ouest

Auteur(s): R. Salem

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..