Étudiants de l’INATAA agressés et Étudiante interdite de CAPA, Le PT dénonce de graves dérives

Liberte; le Mercredi 13 Mai 2015
110657

 Le Parti des travailleurs, dont le bureau politique s’est réuni hier en session extraordinaire,  a, dans un communiqué rendu public, dénoncé “l’agression criminelle” dont ont été victimes les étudiants de l’Inataa de Constantine, ainsi que l’incident “gravissime” qui s’est déroulé à la Faculté de droit d’Alger. S’agissant de l’agression des étudiants de l’Inataa, le PT écrit : “Cette double agression est sans précédent. Qui a donné l’ordre à cette police privée de commettre ce forfait ? N’est-ce pas le recours à des entreprises privées de ‘sécurité’ qui mettent en péril les étudiants et les travailleurs dans les universités algériennes ? Pour le BP, c’est là une démonstration du danger de privatisation des missions de l’État.” Tout en sollicitant une réponse urgente du ministre de l’Enseignement supérieur, le PT souligne que “le plus grave encore, c’est qu’au lieu de sanctionner les criminels, l’administration de l’université sévit en excluant 43 étudiants pour une durée de deux ans. C’est donc la criminalisation de toute action revendicative à l’université, cela s’appelle le totalitarisme”. Quant à l’interdiction d’accès à la Faculté de droit d’Alger à une étudiante venue en minijupe passer le Capa, le PT affirme que “cette atteinte très grave à la vie privée de l’étudiante et la complicité du recteur de l’université qui l’a justifiée sont intolérables, et ne sauraient, sous aucun prétexte, rester sans poursuites, faute de quoi, la voie sera ouverte à davantage de dérives, car ce qui s’est passé est une double violence à l’encontre d’une femme agressée dans ses choix personnels de vie et dans son droit aux études. À quand les tribunaux d’inquisition ?”

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..