Face à une administration bureaucratisée, L’association écologiste de Relizane se saborde

Liberte; le Mardi 3 Mars 2015
123431

La société civile relizanaise vient de perdre un acteur majeur dans la protection de l’environnement, avec la disparition “corps et biens” de l’Association de préservation de l’environnement.
On apprend, en effet, de son désormais ex-président, Abdelkader Bouneb, que l’ONG s’est auto-dissoute suite aux multiples entraves bureaucratiques rencontrées par ses membres pour renouveler l’agrément qui leur permettait d’activer en toute légalité. “Ils nous ont épuisés. Outre les embûches bureaucratiques dressées devant nous par la nouvelle loi sur les associations, il convient d’ajouter les pesanteurs de l’administration qui nous considérait comme un adversaire, dans le meilleur des cas”, dénonce notre interlocuteur. “Ainsi, au cours des derniers mois, seul le chef du service technique de l’APC de Relizane nous a prêté assistance dans nos actions de reboisement et d’embellissement effectuées notamment à la cité Benallou de Relizane. Ni le P/APC ni la direction de l’environnement ne nous ont fourni la moindre aide ni même convié à une quelconque rencontre de concertation concernant le champ d’action de notre association. Pourtant, au début du mois dernier, les responsables locaux ne se sont pas privés de conduire la ministre de l’Environnement, en visite à Relizane, à la cité Benallou, où nous avons contribué contre vents et marées à embellir et à entretenir les espaces verts.” La mafia du foncier et les adeptes du bétonnage à tout-va peuvent respirer. Est-il définitivement révolu le temps où le commun des Relizanais avertissait un quidam en train de malmener ou d’arracher un arbre par un lapidaire : “Si Bouneb te voyait... !” ? Reste à espérer pour le bien commun que cette décision ne constitue qu’une mise en veilleuse, en attendant des jours meilleurs, et que l’unique association écologiste réellement active sur le terrain renaîtra bientôt de ses cendres.

M. S.

Categorie(s): ouest

Auteur(s): M. Seghier

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..