Fédération des associations des handicapés moteurs, Pour une intégration plus forte dans la société

Liberte; le Samedi 11 Mars 2006
3

Bien que, selon l’Office national des statistiques (ONS), l’Algérie compte 1,8 million de personnes handicapées, la Fédération nationale des associations des handicapés moteurs (Fahm) assure que le chiffre avoisine les trois millions. Autant de personnes, presque invisibles dans les lieux publics et professionnels qui ne leur sont pas accessibles. “Pendant longtemps, les pouvoirs publics nous ont tenus à l’écart de la société. Pourtant, nous pouvons travailler ensemble et réaliser des choses merveilleuses pour la réinsertion des personnes invalides dans la société”, a déclaré Mme Atika El-Mameri, présidente de la Fédération des associations des handicapés moteurs, jeudi, à Tipasa, lors d’une rencontre sur “la société civile, partenaire de choix des pouvoirs publics”. L’objectif de cette journée est de sensibiliser les autorités à la nécessité d’associer le mouvement associatif à l’élaboration et à la mise en œuvre de projets destinés à des catégories particulières de la société. “Le but principal du développement social ne peut être atteint sans intégrer tous les groupes de la société, en particulier les personnes handicapées, à la vie économique et sociale. Nous voulons qu’elles soient considérées comme des personnes actives”, a ajouté la présidente de la fédération. Le représentant de Handicap International, M. Gaëtan de Beaupuis, a soutenu qu’il est impératif d’accorder une attention particulière aux problèmes spécifiques des personnes handicapées, tels que l’accessibilité aux lieux publics et l’application de la loi concernant l’emploi des personnes handicapées dans les entreprises. “Handicap International milite et agit pour l’égalité des chances des personnes handicapées. Notre organisme influence l’environnent pour un monde plus solidaire et un regard plus valorisant sur les personnes handicapées dans les sociétés”, a-t-il déclaré. De son côté, le ministre de la Solidarité nationale et de l’Emploi, M. Djamel Ould-Abbès, a annoncé que 200 millions de dinars sont mis à la disposition des associations qui proposent des projets et des conventions, à concrétiser en partenariat avec son département. Il a promis, par ailleurs, pour les prochains jours, la promulgation des décrets d’application de la loi portant promotion et insertion des personnes handicapées, qui a été pourtant adoptée par le Parlement il y a quatre ans.Nabila Afroun 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..