Formation des ingénieurs, Une école préparatoire pour l’élite

Liberte; le Lundi 27 Mars 2006
3

L’École nationale préparatoire aux études d’ingénieurs (ENPEI), un véritable établissement d’élite relevant du ministère de la Défense nationale, et dont la tutelle pédagogique est exercée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a décidé d’aller à la rencontre du grand public afin de sensibiliser d’éventuels postulants intéressés de faire partie de la prochaine promotion d’élèves. C’est dans le hall du Musée national de l’armée, à Riadh El-Feth, que la direction de l’école organise des portes ouvertes sur l’établissement qui devront s’étaler jusqu’au 28 mars prochain.Cela pour permettre aux lycéens, notamment de prendre connaissance des conditions d’accès à l’établissement et des nombreux avantages offerts aux élèves, que ce soit au niveau de la qualité de l’enseignement lui-même et des moyens mis à leur disposition, ou dans la couverture sociale et autres allocations accordées. “Nous avons mis en place un programme de visites et d’expositions qui a déjà touché Oran et Béchar. Cette fois-ci, c’est au tour d’Alger et ensuite ce sera l’est du pays avec Constantine et Batna”, explique le commandant Zemouli, chef de bureau de recrutement et orientation au niveau de l’ENPEI, situé à Rouiba. Cette période, qui coïncide avec les vacances scolaires, n’a donc pas été choisie par hasard. C’est là où le musée reçoit plus de monde. Des explications sont donc fournies aux visiteurs par les personnes chargées de l’accueil qui tentent de les convaincre de rejoindre l’école en mettant en avant les spécificités de l’établissement et les moyens dont il dispose pour accomplir sa mission. Mais il faut cependant préciser que les conditions d’accès sont rigoureuses. Il s’agit bien évidemment d’un choix dicté par le statut de l’école. “C’est un choix d’élite. Il s’agit d’une école préparatoire pour l’accès aux grandes écoles d’ingénieurs nationales et internationales”, souligne, en effet, le commandant Guerrab Ouahiba, qui cite au passage les démarches qu’effectue l’école depuis sa création dans les lycées pour sensibiliser mais surtout pour tenter de trouver les oiseaux rares, c’est-à-dire les élèves répondant aux critères d’entrée. L’école, qui est mixte, a pour mission essentielle d’assurer aux élèves un enseignement scientifique basé sur les sciences exactes en premier lieu (maths, physique, chimie, informatique et technologie) et sur les sciences humaines et sociales. Selon ses responsables, l’établissement permet, après un tronc commun de trois ans en régime d’internat, de rejoindre les grandes écoles techniques, les prépare aux concours d’accès aux grandes écoles d’ingénieurs à l’étranger, et les habilite, après avoir subi une formation spécialisée, à occuper des postes de responsabilité, civile et militaire dans différents secteurs.Quant aux conditions d’accès à l’école, elles portent notamment sur le passage au bac avec au moins la mention “assez bien”, l’âge qui ne doit pas excéder 19 ans à la date du concours, la nationalité qui doit être algérienne et l’absence de toute maladie ou infirmité invalidante, en plus d’être célibataire.L’école offre également l’avantage de la reconnaissance au niveau international du diplôme délivré aux élèves à la fin de la période de tronc commun. Faire de cet établissement “l’école du troisième millénaire”, tel est le vœu de ses responsables aujourd’hui.H. Saïdani

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..