Forum national des paramédicaux à El-Oued, Les réformes hospitalières sont tributaires des paramédicaux

Liberte; le Jeudi 30 Mars 2006
3

Le président de l’Association nationale des paramédicaux M. Ghachi Lounès a déclaré, hier lors des travaux du 9e Forum national des paramédicaux tenu à El-Oued, que les réformes hospitalières ne pourraient être réussies qu’avec l’implication des paramédicaux, qui représentent 50% du total d’effectifs du secteur de la santé.Devant plus de 600 participants venus des quatre coins du pays, il a précisé que les paramédicaux, au nombre de 92 000 personnes, doivent être écoutés par la tutelle. Leur implication dans les différentes commissions centrales et locales des réformes hospitalières est une nécessité vitale pour réussir les réformes engagées par le ministère de la Santé.M. Ghachi a signalé que l’effectif existant des paramédicaux est insuffisant par rapport aux besoins du secteur. Selon lui, le nombre doit atteindre 300 000 personnes en prenant la France comme exemple. Ce pays développé dispose de 700 000 paramédicaux pour 60 millions d’habitants. Malgré cela, les responsables de la santé dudit pays se plaignent de l’insuffisance des paramédicaux exerçant dans le secteur public. Les différentes interventions se sont articulées autour des approches scientifiques des sciences paramédicales, la déontologie, la législation algérienne vis-à-vis de la fonction paramédicale ainsi que d’autres sujets ayant trait aux problèmes socio-professionnels dont les salaires qui varient entre 12 000 et 17 000 DA, selon M. Ghachi.Khaldi B.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..