Guelma, Peine capitale pour parricide

Liberte; le Mardi 14 Juin 2016
123262

Le tribunal criminel de Guelma a traité dernièrement lors de sa 2e session 2016, une affaire relative à un homicide volontaire sur ascendant qui avait jeté émoi et consternation. Selon l’arrêt de renvoi, l’inculpé, B. KH. , âgé de 21 ans, avait lors d’une violente dispute avec ses proches, porté plusieurs coups de couteau à son père, l’atteignant mortellement sur plusieurs parties du corps. Les faits s’étaient déroulés le 28 juillet 2014, premier jour de l’Aïd-el-fitr, à la mechta Ras-el-Aïn, commune de Aïn Ben-Beïda, vers 21 heures.
Le fils indigne, qui était sous l’effet de psychotropes, a laissé son père gisant sur le sol, sujet à une hémorragie et a quitté les lieux. La victime décèdera dès son arrivée à l’EPH de Bouchegouf et l’assassin sera appréhendé par les gendarmes.  Lors du procès, l’accusé ne dévoila aucune émotion, ni remords et répondit laconiquement aux questions du président. Le procureur de la République prononça un sévère réquisitoire et réclama la peine capitale. Après la plaidoirie de la défense qui s’était attelée à demander les circonstances atténuantes et à la faveur des délibérations  du jury, le verdict tombe : B. KH. est condamné à mort.

HAMID BAALI

Categorie(s): est

Auteur(s): BAALI Hamid

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..