Il les invite à revenir au FLN, Belkhadem joue l’accalmie avec les redresseurs

Liberte; le Samedi 17 Decembre 2011
3

La seule force du parti, selon lui, est dans l’unité de ses rangs, “l’élimination des pratiques qui les divisent” car l’intérêt du parti dans la perspective des législatives de 2012 doit être au-dessus “des intérêts personnels”.Le secrétaire général du FLN laisse une ultime ouverture aux animateurs du mouvement de redressement, “ces frères”, pour revenir au parti. M. Belkhadem leur a fait cette “offre” à l’ouverture, hier vendredi, de la 5e session du Comité central du parti consacrée à la préparation des législatives de 2012. Il a rappelé avoir pris plusieurs initiatives pour les amener à revenir dans le cadre partisan, qualifiant leur fronde de “colère”. “Ils n’ont pas besoin de 10 000 signatures, mais juste de 75 signatures des membres du Comité central, pas besoin non plus de prendre d’assaut le siège du parti, c’est leur maison”, dit-il, conciliant, en appelant à assainir les rangs du FLN des intrus. La seule force du parti, selon lui, est dans l’unité de ses rangs, “l’élimination des pratiques qui les divisent”, placer l’intérêt du parti, surtout dans la perspective des législatives de 2012, au-dessus des “intérêts personnels de positionnement” et sortir de “la logique de l’arbre qui cache la forêt”, a-t-il dit. Mais, Belkhadem ne s’attardera pas sur la question du mouvement de redressement. Quant aux difficultés, il a indiqué que le FLN en avait toujours vécu. Depuis sa création, a-t-il précisé, mais il a toujours réussi à les surmonter, selon lui. Il profitera également de cette tribune pour répliquer aux partisans de la mise au musée du FLN, “patrimoine de tous les algériens”. Il a dénoncé ces appels à la rupture qui visent le parti, les gloires de l’Algérie, le FLN-ALN, avec la lutte de 1954, l’histoire et l’identité. En ce 50e anniversaire de l’indépendance, a estimé M. Belkhadem, la véritable rupture est celle qui coupe le lien avec le colonialisme, le symbole de la colonisation qui renforce la mentalité coloniale. Il a dénoncé précisément ces voix qui agissent “par procuration à la place des ennemis, 50 ans après l’indépendance” auxquelles il rappelle la double légitimité (légalité) du FLN. C’est un parti légal, selon les lois de la république, doublé d’une légitimité historique et populaire, a-t-il asséné. Derrière cette campagne de “mensonge gratuit”, décèle le SG du FLN, des partis qui ont fait de la cible de son parti un programme commun ainsi que “certaines personnalités”. Il s’étalera, cependant, sur le rôle du parti dans l’élaboration des réformes politiques auxquelles il était le premier à appeler, ainsi que la révision profonde de la Constitution.Dans cette perspective, pour le FLN, il s’agit de maintenir les constantes nationales, les valeurs identitaires ainsi que l’état de droit, les droits de l’Homme, les libertés, la séparation des pouvoirs avec la précision des prérogatives de chacun de ces pouvoirs, le renforcement du rôle du législatif, la place de la femme, le caractère républicain de l’État avec un régime démocratique et social. M. Belkhadem a, également, démenti vouloir bloquer l’agrément de nouveaux partis politiques. Seulement, il avertit que la multiplication des partis risque de ne donner aucune majorité et le risque d’une instabilité institutionnelle. La solution, selonM. Belkhadem, qu’il conseille à la classe politique, est que ces partis se regroupent en familles et pôles programmatiques afin d’éviter l’éparpillement au sein de la future assemblée nationale. Suite au rapport de la commission de préparation des élections législatives de 2012, il a été procédé à l’installation de sous-commissions qui doivent soumettre des propositions sur tous les aspects liés aux candidatures, campagne, programme politique de la campagne, etc. C’est aujourd’hui que les rapports préliminaires doivent être présentés et débattus avant la mise en place de la stratégie électorale du FLN.Djilali B.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..