IMPOSER LE HIDJAB AUX FILLES À L’ÉCOLE, “C’est un acte répréhensible”

Liberte; le Lundi 11 Mai 2015
3

Interpellé par une auditrice qui se plaignait contre un enseignant qui voulait imposer le hidjab à sa fille, M. Messeguem s’est montré ferme : “C’est une grave dérive. Un enseignant n’a pas le droit d’imposer son opinion personnelle dans une école. C’est un acte répréhensible.” Invitant les parents d’élèves à déposer des plaintes contre toute forme de violence faite à leurs enfants, ce responsable assure : “Toute plainte déposée sera suivie par nos services. Et le ministère de l’Éducation, à travers toutes ses structures, se porte partie civile pour protéger l’élève.” En revanche, il invite les parents à plus de diligence pour sensibiliser leurs enfants qui provoquent des formes de violence à travers les gangs à l’intérieur et à l’extérieur des écoles.

F. B.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Farid BELGACEM

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..