Insécurité en Kabylie, Zerhouni s’engage à renforcer les effectifs de la police

Liberte; le Samedi 18 Mars 2006
3

Pour le ministre de l’Intérieur, Nourredine Yazid Zerhouni, la contribution des élus, de la société civile, du mouvement associatif et de l’école est plus que jamais nécessaire.Profitant de l’installation du nouveau wali de Tizi Ouzou, El-Hocine Mazouz, le président de l’APW de Tizi Ouzou, Rabah Aïssat, a interpellé le ministre de l’Intérieur, Nourredine Yazid Zerhouni sur le climat d’insécurité qui règne de plus en plus en Kabylie, constituant, désormais, une préoccupation majeure pour la quiétude des citoyens de la région. “Si la sécurité et la légitimité populaire sont effectivement de retour dans notre wilaya, il n’en demeure pas moins que la population est inquiète au plus haut point face au climat d’anarchie et d’insécurité qu’elle vit au quotidien”, s’est inquiété Rabah Aïssat. “Il faut réinstaurer l’ordre public et l’autorité de l’État sans quoi, rien ne pourra se faire dans les jours qui viennent”, dira encore le président de l’APW de Tizi Ouzou qui a exigé un budget beaucoup plus conséquent pour la wilaya de Tizi Ouzou qui a été frappée de plein fouet par les retombées des derniers évènements de Kabylie. “Nous avons besoin de beaucoup plus de crédits et de projets, car la wilaya de Tizi Ouzou accuse un retard considérable en matière de développement local eu égard à la conjoncture très difficile que nous avons vécue, ces dernières années, alors que de nombreuses APC sont particulièrement démunies en moyens humains et surtout financiers pour faire face à une situation presque désastreuse”, lancera, dans la foulée, le président de l’APW de Tizi Ouzou.  Après avoir souligné les mérites des deux walis concernés par ce mouvement, à savoir le wali sortant, Hocine Ouadah, muté à Blida, et le nouveau wali de Tizi Ouzou, El-Hocine Mazouz, qu’il qualifiera de “gestionnaires compétents et de cadres intègres ayant servi loyalement le pays depuis de longues années”. Zerhouni s’empressera de rétorquer au président de l’APW de Tizi Ouzou pour déclarer solennellement que les pouvoirs publics sont effectivement conscients du volet intrigant de l’insécurité qui s’est installée ces derniers temps en Kabylie. “Je peux vous assurer, dira Zerhouni, que de gros efforts seront consentis par l’État pour lutter contre ce terrible fléau de l’insécurité et de la criminalité qui menace la région. Mais si l’État s’engage à tout mettre en œuvre pour protéger le citoyen quitte à renforcer les effectifs de la police et de la Gendarmerie nationale, il n’en demeure pas moins que la contribution des élus mais aussi celle de la société civile, du mouvement associatif et de l’école sont plus que jamais nécessaires”, a indiqué encore le ministre de l’intérieur comme pour responsabiliser aussi, de son côté, les élus locaux et le monde associatif avant de clôturer la cérémonie sur un constat certainement lourd de signification quant à l’avenir de la région. “Désormais, la légitimité populaire et l’espoir sont désormais de retour dans cette wilaya, mais il reste beaucoup à faire pour rattraper au plus vite le chemin perdu”.“Ouadah était désigné depuis longtemps…”Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a procédé, dans la matinée, à l’installation de M. Ouadah Hocine en qualité de wali de la wilaya de Blida et ce, en présence des autorités civiles et militaires ainsi que des élus. Dans son intervention, le ministre de l’Intérieur présentera ses excuses à la population locale quant au retard mis pour nommer un wali à Blida. Le représentant du gouvernement déclarera : “M. Ouadah, précédemment wali de Tizi Ouzou, était désigné à Blida depuis longtemps. Comme il était occupé par les élections partielles de la Kabylie, il fallait lui permettre de terminer cette question. Aujourd'hui, c’est chose faite.”L’orateur ajoutera sans convaincre : “Par ailleurs, la wilaya de Blida était entre de bonnes mains.” Sur la gestion de M. Bouricha Mohamed, ex-wali de Blida, M. Zerhouni ne soufflera mot.Le ministre de l’Intérieur se contentera tout au long de son discours de faire la promotion du mandat du président de la Répubique, M. Abdelaziz Bouteflika, et du budget conséquent dont a bénéficié la wilaya de Blida.  C’est ainsi qu’il déclarera : “La wilaya de Blida a bénéficié de 66 milliards de dinars en équipements durant la période 1999-2005. Elle couvrait des taux de satisfaction appréciables en matière d’électrification rurale, de raccordement au gaz naturel et d’alimentation en eau potable. Tous les secteurs d’activité sont concernés par le programme d’appui à la relance économique.” Évoquant le programme de développement qui s’étalera de 2006 à 2009, le ministre de l’Intérieur dira : “Plus de60 milliards de dinars seront dégagés pour prendre en charge la satisfaction des besoins des citoyens de la wilaya de Blida pour les cinq prochaines années. Parmi les projets quisont inscrits au titre de ce programme, la modernisation de la RN1. Pour l’année en cours, un budget de 26,5 milliards de dinars a été dégagé.”En outre, le ministre mettra aussi l’accent sur les 2 500 locaux professionnels qui seront mis à la disposition des jeunes diplômés des centres de formation professionnelle de la wilaya de Blida. Parmi les contraintes relevées, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales dira : “La wilaya de Blida connaît un sérieux problème d’eau et l’absence d’assiettes foncières devant abriter les projets.” À signaler en outre que M. Ouadah Hocine, qui vient d’être installé à Blida, est âgé de 50 ans et père de trois enfants. Ayant une expérience de 22 ans, il a occupé les postes de chef de cabinet, chef de daïra et secrétaire général de wilaya. Il a été aussi wali de Sétif, Mascara, Chlef et Tizi Ouzou.M. HOCINE et M. ACHOURI

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..