Installation du comité national pour l’évaluation générale de la population, 2008 : l’année du recensement

Liberte; le Dimanche 19 Mars 2006
3

“Le 5e recensement se déroulera dans un environnement caractérisé par la sérénité, et une évolution socioéconomique marquée par les effets du terrorisme”, a déclaré hier M. Zerhouni, ministre de l’intérieur et des collectivités locales, à l’occasion de l’installation du comité national préparatoire du recensement général de la population et de l’habitat.     Il explique que cette opération d’envergure nationale intervient dans un contexte particulier dans la mesure où l’Algérie a connu des mutations et des transformations essentielles depuis le dernier recensement en 1998. “Le recensement, effectué en général tous les dix ans, est d’intérêt national de grande envergure, a précisé le ministre de l’intérieur, car c’est l’occasion de mesurer et de quantifier le taux de population afin de prendre connaissance des principales caractéristiques liées à l’évolution de la population, de sa répartition sociale, de ses conditions en matière d’habitat, d’emploi et de formation. Les données recueillies lors de cette opération nous permettront, également, de prendre en charge les préoccupations et les problèmes des citoyens”.  M. Zerhouni a annoncé que pour plus de précision concernant l’évolution de la population, l’opération du recensement sera réalisée tous les cinq ans au lieu de dix et ce, à partir de cette 5e évaluation. Il est à noter que le comité de recensement général de la population et de l’habitat est institué par décret exécutif du 21 décembre 2005. Il est chargé de coordonner la préparation et l’exécution du 5e recensement, dont la réalisation est prévue vers la fin du 1er trimestre 2008. Présidé par le ministre de l’intérieur et des collectivités locales, le comité est composé des représentants des neufs autres ministères, dont celui de la défense, de l’éducation, de l’habitat et de la santé. Outre le comité national, un comité technique se chargera de l’élaboration du dossier technique (cartographie, formation du personnel chargé du recensement, moyens et matériel). Il faut savoir que le coût estimatif du recensement général de la population et de l’habitat 2008 est de l’ordre de 2,5 milliards de dinars. Cette opération mobilisera 2 500 personnes pour la préparation cartographique, pas moins de 100 000 personnes pour la phase d’exécution et près de 1 000 éléments pour l’exploitation.Le ministre de l’intérieur a indiqué, par ailleurs, qu’une fois le recensement achevé, ses résultats serviront à évaluer les besoins de la population, et serviront de base à la formulation des politiques d’actions économique et sociale au niveau national et local. Nabila Afroun

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..