Intempéries , 400 000 foyers sans électricité en France

Liberte; le Samedi 17 Decembre 2011
3

La tempête Joachim qui balaie l'Europe a privé d'électricité, dans la nuit de jeudi à vendredi, 400 000 foyers dans l'ouest de la France, tandis qu'un cargo battant pavillon maltais transportant du ballast s'est échoué en Bretagne, provoquant une pollution limitée. “Il y a eu un certain nombre d'évacuations (...) de personnes  dans des zones qui étaient submersibles et, ce matin, notamment sur la côte Atlantique”, a déclaré le ministre français de l'Intérieur, Claude Guéant, sur la radio France Info. Mais “nous n'avons pas de victime à déplorer, semble-t-il”, a-t-il précisé. “Le point noir, ce sont les coupures d'électricité (...) mais, enfin, EDF (Électricité de France) va travailler pour rétablir les choses”, afin de raccorder les 400 000 foyers privés de courant, a souligné le ministre de l'Intérieur. La tempête Joachim, qui a atteint dans la nuit la Bretagne (Nord-Ouest) et poursuivait sa progression vers l'intérieur de l'Europe, a mobilisé les secours toute la nuit de jeudi à vendredi, avec des routes coupées et des transports ferroviaires et routiers perturbés, notamment en raison de chutes d'arbres. Les liaisons aériennes ont également été perturbées jeudi soir et vendredi matin sur les aéroports de Brest, Nantes et Rennes, mais la situation restait fluide dans les deux grands aéroports parisiens, Roissy et Orly. Des vents violents ont soufflé toute la nuit sur l'ouest de la France, avec des pointes à 130 km/h en bord de mer. Battant pavillon maltais, un cargo de 109 m de long, le “TK Bremen”, s'est échoué  sur la côte sud de la Bretagne, provoquant une pollution limitée entre Lorient et la presqu'île de Quiberon. Ses 19 membres d'équipage sont sains et saufs, a annoncé la préfecture maritime de Brest. Une fuite d'hydrocarbures a été constatée sur l'une des cuves de ses réservoirs et une nappe d'un kilomètre sur 5 m se dirigeait vers les côtes. Des barrages flottants devaient être déployés pour tenter de contenir la pollution, tandis que les autorités préparaient une opération de pompage et dépotage vers des bacs de décantation à terre pour vider le navire qui contient 180 tonnes de fuel et 40 tonnes de gazole, selon la préfecture. Des précautions ont été prises dans les centrales nucléaires les plus exposées à la tempête. Un plan d'urgence interne a ainsi été déclenché à la centrale nucléaire du Blayais (Sud-Ouest).

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..