JOURNEES PRINTANIERES DU THEATRE à BATNA, La fête du 4e art

Liberte; le Lundi 19 Mars 2012
3

Organisées par le Théâtre régional de Batna, les journées printanières du théâtre pour enfants se sont ouvertes, vendredi dernier, dans une ambiance festive. Ils étaient environ 400 enfants accompagnés de leurs parents à avoir occupé les sièges de la salle de spectacles du Théâtre régional de Batna pour suivre la pièce pour enfants Houlem Leilat Echita’, une adaptation libre de l'œuvre Le Prince Heureux et Autres Contes d'Oscar Wilde, laquelle a été donnée plusieurs fois en représentation à Batna. Houlem Leilat Echita’, une production du Théâtre régional de Batna, d'une durée d'une heure, interprétée par une équipe de comédiens amateurs de la ville de Batna, traite les thèmes de l'amitié, de l'amour, de l'égoïsme et du sacrifice. Elle raconte l’histoire de la statue d’un prince, faite de pierres précieuses et de feuilles d'or, qui, affectée par les misères et les malheurs, cède tous ses bijoux au profit des malheureux de la ville. La pièce décrit une réalité cruelle dans une ambiance de cirque. Le metteur en scène, Chiba Lahcène, a préféré que tous les événements de l'histoire ou plutôt du conte se déroulent dans un cirque pour que les enfants vivent un spectacle merveilleux, un peu triste et drôle à la fois. Séduits, les petits enfants comme les plus grands sont restés hypnotisés par les couleurs des costumes des clowns, le décor, la musique et le mouvement des comédiens. Par ailleurs, le Théâtre régional de Batna vibrera pendant une quinzaine de jours au rythme des spectacles consacrés au théâtre, aux clowns et à d'autres formes de spectacles pour enfants dont ces derniers tirent profit. à ce sujet, le directeur du Théâtre régional de Batna, Mohamed Yahiaoui, nous confie : “Ces rencontres constitueront un moyen de rencontre entre les artistes comédiens des associations, des coopératives et des théâtres régionaux afin d'enrichir et d'échanger leurs pratiques théâtrales, leur savoir-faire et leurs techniques.”
B. B

Categorie(s): culture

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..