L’Algérie profonde, BRÈVES de l’Est

Liberte; le Jeudi 9 Juin 2016
123242

Khenchela : Pénurie de poches de sang
Les différents établissements hospitaliers de la wilaya de Khenchela souffrent du manque de poches de sang, notamment les groupes qui ont un rhésus négatif. Même si la situation n'est pas très alarmante à l’hôpital Ahmed-Ben-Bella du chef-lieu de wilaya, cette période de grandes chaleurs est traditionnellement difficile pour le don du sang. Devant cet état de fait, le président de l’association des donneurs de sang de la wilaya de Khenchela, Nouar Lahoual, a lancé, hier, un appel aux âmes charitables pour se déplacer aux différentes structures sanitaires et donner leur sang en vue de récolter le maximum de poches au cours de ce mois de solidarité. Il a également fait part des différentes campagnes de collecte de sang et de sensibilisation au profit du grand public qui sont organisées périodiquement et à chaque occasion. Pour rappel, la déficience des donneurs qui a aggravé la situation durant l’année 2015 a laissé beaucoup de personnes souffrir en silence, notamment ceux qui nécessitent une intervention chirurgicale en urgence, c’est le cas de beaucoup de personnes atteintes de maladies sanguines comme l'hémophilie, l'anémie, notamment les enfants qui subissent une chimiothérapie ayant pour effet une baisse des plaquettes de sang et des globules blancs et nécessitant une transfusion sanguine ainsi que les accidentés de la route.

M. ZAIM

Azzaba (Skikda) : Débrayage de deux heures des chauffeurs de taxi
Les chauffeurs de taxis de la ville de Azzaba (30 km à l’est de Skikda) ont observé, mardi, un arrêt de travail de deux heures pour protester contre “les conditions de travail et la concurrence déloyale des taxis clandestins et aussi des chauffeurs de bus”. Ce problème s’est posé depuis l’ouverture de la nouvelle gare routière et les multiples altercations qui se sont produites entre les chauffeurs de taxi d’une part, et les chauffeurs clandestins qui agissent sans être inquiétés, selon un des chauffeurs de taxi que nous avons rencontrés. Notre interlocuteur soulève aussi les problèmes avec les transporteurs de bus qui enfreignent le règlement intérieur. Aussi, les protestataires exigent un autre emplacement loin des transporteurs de bus pour éviter les altercations quotidiennes. À la fin du débrayage, ils ont remis un communiqué dans lequel ils lancent un préavis de grève illimitée qui sera effective à partir de samedi prochain, si les autorités concernées ne respectent pas leurs promesses tenues avant les examens scolaires pour trouver une issue à cette situation considérée comme pénalisante.

A. BOUKARINE

Oum El-Bouaghi

La police dresse son bilan du mois de mai
Les services de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya ont traité durant le mois de mai écoulé, 372 affaires dans lesquelles sont impliquées 246 personnes, dont 48 écrouées. En pole position de ces affaires, viennent les crimes contre les biens (164 affaires), suivies des crimes contre les personnes (146 affaires). En matière de drogue et de psychotropes, 17 affaires de détention, consommation et commercialisation, ayant impliqué une vingtaine de personnes dont huit écrouées, ont été traitées. Elles concernent une quantité saisie de 504 g de kif traité et de 222 comprimés psychotropes. S'agissant de sécurité publique, le service a enregistré 17 accidents corporels ayant causé la mort de 3 personnes et des blessures à 19 autres. Durant la même période, il y a eu le retrait de 242 permis de conduire. De son côté, la police de l'urbanisme et de la protection de l'environnement a enregistré 48 infractions en matière d'urbanisme, 7 en matière de santé et protection de l'environnement ainsi que 15 opérations de démolition sur ordre des autorités.

B. NACER

71 brigades de contrôle durant le mois de Ramadhan  
La direction du commerce de la wilaya d'Oum El-Bouaghi a mobilisé 71 brigades de contrôle pendant le mois du jeûne. Ces brigades ont aussi un programme de nuit et de week-end. Durant le mois écoulé, les contrôleurs ont effectué 1245 interventions, entre pratique commerciale et contrôle de la qualité et répression des fraudes, sanctionnées par le constat de 192 infractions lesquelles ont fait l'objet de dossiers de poursuites judiciaires. Le défaut de facturation a été estimé à plus de 3 milliards de centimes, et 16 commerces ont fait l'objet de fermeture.

B. NACER

 

Categorie(s): est

Auteur(s): Régional Rédaction

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..