L’Algérie profonde, BRÈVES de l’Est

Liberte; le Dimanche 26 Juin 2016
3

Tamalous (Skikda) : Le P/APC suspendu provisoirement par le wali
Le P/APC de Tamalous, 50 km à l’ouest de Skikda, a été officiellement suspendu provisoirement de ses fonctions par le wali, ce jeudi, en raison de ses divers démêlés avec la justice. Ahcène Khalfaoui, cet élu du parti FLN, n’en est pas à sa première suspension, signale-t-on, puisque lors du précédent mandat il a été également suspendu et réhabilité alors qu’il gérait les affaires de la commune suite à la suspension du P/APC de l’époque. Sa suspension précédente a provoqué des émeutes de plusieurs jours dans la commune de Tamalous et le domicile du chef de daïra a même failli être incendié par les émeutiers. La population de cette commune lui a renouvelé sa confiance en l’élisant maire de cette ville pour le mandat en cours. Mais, plusieurs affaires en justice traitées au niveau du tribunal de Collo ont rattrapé ce maire, qui a été donc suspendu par le wali en attendant la décision de la justice. Des sources judiciaires indiquent que les griefs retenus contre le P/APC de Tamalous  sont en relation avec des “dépassements de gestion d’aides financières, des subventions au profit d’associations locales dont certaines sont fictives”. Il aurait aussi attribué illégalement une assiette foncière de 400 m2 en plein centre-ville à sa femme sur un terrain qui devrait accueillir un édifice public. D’autres assiettes foncières incessibles ont été aussi attribuées illégalement à d’autres personnes. À signaler qu’une construction illicite que le P/APC suspendu a érigée au niveau de la zone de Zefzef de Skikda a été récemment démolie au même titre que d’autres dans le cadre de l’opération de démolition des habitations illicites dans la commune de Skikda, ont précisé nos sources.

A. Boukarine

Categorie(s): est

Auteur(s): A.Boukarine

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..