L’Algérie profonde, BRÈVES de l’Ouest

Liberte; le Mardi 27 Janvier 2015
3

ORAN: Saisie de 522 comprimés de psychotropes
En coordination avec la brigade de la police judicaire relevant de la sûreté de wilaya, les policiers de la 8e sûreté urbaine d’Oran ont mis fin aux agissements de 2 individus impliqués dans le trafic de drogue. Il a été saisi sur les 2 comparses 160 comprimés de psychotropes (Rivotril et ecstasy) qui étaient destinés à la commercialisation. Pour leur part, les policiers de la 7e sûreté urbaine d’Oran ont appréhendé un dangereux repris de justice âgé de 36 ans en possession de 320 comprimés de psychotropes. Les mêmes services de police ont arrêté 2 autres individus pour leur implication dans la détention et la commercialisation de 42 comprimés de psychotropes de marque rivotril. Les 6 mis en cause ont été déférés au parquet qui a ordonné leur mise sous mandat de dépôt.

K. R-I.

Découverte d’un cadavre à Tafraoui
Le corps sans vie de B.B., 70 ans, a été découvert ce samedi vers 16h00 par les éléments de la Protection civile d’Oran à l’intérieur d’un domicile situé dans le village de Sidi Ghalem, commune de Tafraoui, daïra de Oued Tlélat. La victime ne présentait pas de blessures apparentes mais l’autopsie déterminera les causes de son décès.

Ayoub A.

Tlemcen: Une famille de 3 personnes décimée par le gaz
Trois membres d’une même famille ont trouvé la mort dimanche à Tlemcen par inhalation de gaz carbonique. La conduite devant évacuer le gaz toxique aurait été obstruée de l’extérieur, le gaz mortel incolore et inodore s’est alors propagé dans la maison au moment où tout le monde dormait. Cela a été fatidique pour la petite famille habitant le quartier de Kebassa. Le père, la mère et le jeune enfant ont été évacués ver la morgue par les services de la Protection civile au moment où la police ouvrait une enquête pour déterminer les causes exactes des décès. Avec la vague de froid qui sévit dans la région, les chauffages à gaz demeurent généralement allumés jour et nuit sans que les usagers ne prennent les précautions nécessaires, notamment celles de vérifier les conduites d’évacuation vers l’extérieur. Il y a quelques mois, quatre personnes d’une même famille ont été trouvées inanimées dans leur domicile situé à la cité résidentielle d’El-Hartoun après avoir inhalé pendans leur sommeil l’oxyde de carbone. L’enquête a conclu au fait que la sortie de la conduite principale de gaz était bouchée par un nid de pigeons.

Abdelmajid B.

Saïda: Un mort par asphyxie
Un père de famille, âgé de 53 ans, est mort, dimanche dernier à Saida, suite à une asphyxie au gaz de monoxyde de carbone, alors que sa femme, sa belle-mère et ses trois enfants, dont un bébé de 3 mois, ont été secourus. Selon les services de la Protection civile de Saïda, ce drame est dû à une fuite de gaz du chauffage à l’intérieur de la maison.

F. Zaaf

Relizane: Un mort par électrocution à Semmar
Un employé de l’APC de Semmar (daïra d’El-Kalâa) a été victime d’une décharge électrique, dimanche, vers midi, apprend-on de bonnes sources. Il aura fallu l’intervention des agents de la Protection civile pour décrocher le corps sans vie de A. Y., 57 ans, du poteau électrique sur lequel il était juché. On ignore à l’heure actuelle les raisons pour lesquelles la victime était montée sur ce poteau. La dépouille a été transportée par les pompiers à la morgue de la polyclinique de Yellel aux fins d’autopsie. Une enquête a été ouverte par les services de sécurité.

M. Seghier

Categorie(s): ouest

Auteur(s): Régional Rédaction

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..