L’ambassadeur de Palestine en Algérie, Hussein Abdelkhaliq, à “Liberté” , “Notre priorité demeure la réconciliation interpalestinienne”

Liberte; le Jeudi 8 Decembre 2011
3

Au cours de sa visite hier à Liberté, Son Excellence l’ambassadeur de Palestine à Alger, M. Hussein Abdelkhaliq, a bien voulu nous faire un point de situation sur l’état d’avancement du dossier d’adhésion de son pays à l’ONU, la réconciliation interpalestinienne et la position de l’Autorité palestiniennevis-à-vis du  Printemps arabe.Liberté : Excellence, pouvez-vous nous faire un point de situation sur l’adhésion de la Palestine à l’ONU, maintenant qu’elle est devenue membre de l’Unesco en dépit des obstacles dressés par les États-Unis et Israël ? Hussein Abdelkhaliq : Je veux faire remarquer que la communauté internationale a apporté un soutien clair et large à la cause palestinienne dans le cadre de sa décision de présenter son dossier d’adhésion à l’ONU, en dépit des pressions exercées par les États-Unis et Israël, en plus des pressions sur l’Autorité palestinienne pour qu’elle renonce à déposer sa demande d’adhésion. Américains et Israéliens ont également tenté de dissuader les pays, qui lui ont apporté leur soutien, de le faire. Pour l’instant, le dossier est à l’étude au niveau d’une sous-commission du Conseil de sécurité des Nations unies. Une chose est sûre. Même en cas de rejet, les Palestiniens n’ont nullement l’intention de laisser tomber cette démarche, bien au contraire, ils reviendront à chaque fois à la charge, car il y a eu beaucoup de pays qui ont rencontré des difficultés pour devenir membres à part entière de l’ONU et qui ont fini par avoir gain de cause.La Palestine est désormais membre de l’Unesco. Quand sera officialisée cette adhésion ? Je vous annonce que le président de l’Autorité palestinienne, Abou Mazen, se rendra le 20 décembre prochain au siège de l’Unesco pour la levée du drapeau palestinien avec ceux des autres États membres de l’organisation. Aussi, nous remercions tous les peuples qui nous ont soutenus dans ce cadre. Qu’en est-il de la réconciliation interpalestinienne ? Le dossier avance bien après la réunion tenue entre Mahmoud Abbas et Khaled Mechaâl le 25 novembre dernier. L’intérêt suprême du peuple palestinien prime dans cette opération de réconciliation et chaque partie fournit le maximum d’effort pour sa réussite. Dans un climat empreint de sérénité et de fraternité, elles travaillent pour que le gouvernement d’union nationale, qui est une priorité, voit le jour rapidement. Il sera composé de personnalités palestiniennes non partisanes, mais avec le soutien de toutes les factions palestiniennes. Les différends ont été enterrés et tout indique que nous sommes sur la bonne voie.  On a remarqué que l’Autorité palestinienne ne s’était pas beaucoup exprimée sur le Printemps arabe. Quelle en est la raison ? La raison est toute simple, les peuples arabes sont nos frères et les soutiens de notre cause et le principe de la non-ingérence dans les affaires intérieures des pays est sacré pour nous Palestiniens. À partir de là, nous ne pouvons que respecter la volonté et le choix des peuples arabes. Nous avons adopté cette position avec tous les pays arabes car nous estimons que chaque peuple est libre de décider de son avenir.M. T.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..