L’événement enregistre une affluence record, 500 000 visiteurs au Salon de l’auto d’Oran

Liberte; le Lundi 12 Decembre 2011
3

Près de 500 000 personnes ont visité, depuis l’ouverture le 7 décembre, le salon de l’automobile d’Oran, Autowest 2011. C’est un vrai record pour cette manifestation devenue l’attraction du moment à Oran. Depuis le 1er jour, c’est la bousculade au Palais des expositions de M’dina J’dida, entre simple curieux et potentiels acheteurs, l’édition de cette année vient confirmer l’attractivité des petits modèles de véhicules touristiques. Les grandes marques favorites en Algérie comme Peugeot, Renault, voient leurs  stands littéralement pris d’assaut. Les commandes et les versements d’acomptes sont quotidiens et les queues sont longues. Certains clients veulent même pouvoir partir dans la journée avec leur véhicule. Les modèles “petits budgets” sont boostés par les remises de certains constructeurs et concessionnaires, dans des fourchettes variant de 30 000 à 90 000 DA. C’est là que se positionnent, le plus souvent, les modèles et marques chinois, que ce soit dans le segment tourisme ou utilitaire. Pour les concessionnaires, l’argument avancé pour convaincre est de dire que certes le montage est chinois, mais la technologie peut être japonaise, française ou autres, une façon de rassurer le client sur la fiabilité du véhicule.Pour Citroën, le salon Autowest 2011  confirme sa volonté d’être plus “agressive” sur le marché algérien en général, car même si les ventes sont en progression, les attentes par rapport aux capacités de la marque sont encore en deçà, nous explique la chargée commerciale au stand. Les visiteurs apprécient par exemple de découvrir la nouvelle C4 exposée pour la première fois à Oran.Chez Hyundai, c’est encore une fois les séries Atos et Accent qui confirment leur succès auprès des familles et jeunes couples. L’installation, par ailleurs, d’un show-room de Hyundai, dans la banlieue d’Oran, a permis de réaliser des ventes de plus de 4 000 véhicules de la marque, en l’espace de quelques mois.Mais malgré tout, pour les visiteurs, les remises restent en deçà de leurs espérances sur les modèles les plus importants et certains ne cachent pas leur déception. “Les remises ne sont pas importantes, nous venons de l’Ouest, nous avons attendu ce salon pour faire notre choix, mais finalement non !” nous confie un père de famille.D’autres visiteurs poussent plus loin la réflexion en expliquant que “ce sont les courtiers de l’informel qui font des affaires au salon ! Les véhicules, ils vont vite les mettre sur les marchés informels avec un sacré bonus pour leurs poches.” Un phénomène qui plane sur le salon et qui met mal à l’aise les organisateurs et les concessionnaires, mais personne ne voudra évoquer cet aspect. Le salon de l’automobile draine encore un autre type de visiteurs. Ce sont ces dizaines de jeunes, garçons et filles, qui viennent déambuler entre les stands et les véhicules flambant neuf. Voir, toucher et rêver devant les modèles BMW, Jaguar et Porsch, admirer les lignes, l’intérieur et rivaliser de connaissances sur les performances des moteurs. Mais ces jeunes, qui se sont  permis une journée de rêve le temps d’un salon de l’automobile, gardent tout leur humour légendaire. “Nous allons prendre le bus à 15 DA maintenant pour rentrer chez nous !” lâchent-ils.D. LOUKIL

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..