La 6e édition du festival de la chanson amazighe, Clôture en apothéose

Liberte; le Mardi 20 Mars 2012
3

Un programme riche et varié a été concocté à cet effet par la maison de la culture Mouloud-Mammeri, qui a abrité les diverses activités entrant dans le cadre de ce programme, avec des spectacles, conférences, sorties touristiques et expositions.La sixième édition du Festival de la chanson amazighe, qui a été organisée par la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou, en collaboration avec l’association culturelle Tharwa n Gaya, a ainsi pris fin dans une bonne ambiance et beaucoup de joie partagée entre le public et les différents artistes de talent, qui se sont produits hier sur la scène de la grande salle de la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou. Le public, qui a afflué en très grand nombre, a positivement réagi. La présence massive des spectateurs a donné une dimension particulière à cette 6e édition, qui s’est étalée de jeudi à samedi. Cette édition a été dédiée au célèbre chanteur et pionnier de la chanson révolutionnaire Farid Ali. “J’étais très heureux quand j’avais su qu’un hommage allait être rendu à mon père. C’est un honneur pour nous. Le peuple algérien a trop souffert et il souffre encore, mais aujourd’hui je suis très content de voir tous ces jeunes ensemble”, a déclaré Arezki Khelifi, le fils de Farid Ali. Un programme riche et varié a été concocté à cet effet par la maison de la culture Mouloud-Mammeri, qui a abrité ainsi les diverses activités entrant dans le cadre de ce programme tracé pour la célébration dudit festival, avec des spectacles, conférences, sorties touristiques et expositions. “Nous avons fait de notre mieux afin que cette édition soit une réussite, et c’est le cas. Par ailleurs, nous avons donné le meilleur de nous-mêmes afin de rester neutres, en choisissant le meilleur chanteur lors de ce festival. Je porte à votre connaissance que ce n’était pas chose facile, car ils ont tous beaucoup de talent”, dira un membre du jury. S'agissant du volet relatif au concours réservé aux chanteurs amateurs de la chanson amazighe, le jury, après avoir écouté les participants, en commençant par Rachid Zenia, représentant de la wilaya de Tizi Ouzou, suivi du groupe Imnayen venu de Khenchela et qui a interprété deux chansons, dont A Yemma, une chanson révolutionnaire avec laquelle cette troupe avait conquis le public ainsi que les membres du jury. Imnayen s’est hissé à la première place suivi de Rachid Zenia, qui a aussi subjugué le public avec son interprétation d’une chanson intitulée Tiziri. Quant à la dernière marche du podium, elle revient à la troupe de Bouira. “Nous sommes très contents et honorés d’avoir remporté cette édition et nous tenons à remercier tous ceux qui ont pris part à ce concours ainsi que toute personne ayant contribué à sa réussite, sans oublier le public de Tizi Ouzou qui a été magnifique”, a déclaré le chanteur du groupe Imnayen.D’autre part, plusieurs prix ont été attribués aux autres participants, à l’image de la jeune Fella, qui a rendu hommage à Benhanafi lors de cette cérémonie de clôture, ainsi que les représentants des différentes régions qui ont pris part à ce festival. Enfin, la cérémonie de clôture était grandiose, au vu de l’animation qui l’avait caractérisée. Cette formation musicale a invité le public présent à un véritable voyage à travers les musiques interprétées lors de la cérémonie. Après l’annonce des résultats du concours, place à la nouvelle troupe de danse hip-hop et le groupe LGK, qui avaient enflammé la scène dans une salle archicomble. à noter que le gagnant de cette édition aura l’honneur de représenter la Kabylie au festival national de la chanson amazighe, qui se tient annuellement à Tamanrasset.
S B

Categorie(s): culture

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..